Hanoi, 16 juin (VNA) - Avec une population de plus de 143 millions d'habitants, dont une classe moyenne est en croissance, la Fédération de Russie est considérée comme un marché potentiel pour les produits vietnamiens. A quoi s’ajoute une communauté de plus de 100.000 Vietnamiens qui constitue un relais important et une clientèle cible pour les entreprises vietnamiennes.

 

Transformation de crevettes dans une entreprise. Source: SGGP

 
Un marché très demandeur en produits importés

Avec un revenu moyen par habitant d’environ 17.000 dollars par an, une classe moyenne  en augmentation (représentant 10%- 25%), la Russie est un marché prometteur pour les produits agricoles, sylvicoles et aquatiques du Vietnam.

Depuis l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union économique eurasienne en octobre 2016, les droits d'exportation de nombreux produits sont tombés à 0%, ce qui crée des conditions favorables à l'entrée de produits vietnamiens en Russie. Le marché russe a de forts besoins en produits textiles, chaussures, produits agricoles,… Les Russes sont très friands de produits à base de pangasius et de crevettes.

Selon M. Dmirtriy Makarov, représentant de la chambre du commerce et de l’industrie de la Russie à Ho Chi Minh-Ville, les Russes aiment les mangues et les importations de fruits vietnamiens ont fortement augmenté en 2018. En comparaison avec les autres types de mangues importés en Russie, les mangues vietnamiennes sont plus délicieuses. Aussi les producteurs et les entreprises vietnamiennes devraient-ils accroître leurs exportations vers la Russie.

M. Nguyen Van Tu, directeur adjoint de la société de conserves alimentaires Minh Phat, a fait savoir que sa société a participé à plusieurs reprises à des foires en Russie afin de chercher des partenaires pour exporter du thon en conserve sur ce marché. « Les produits Minh Phat sont principalement exportés vers le marché du Moyen-Orient et nous cherchons à étendre ce marché à la Russie », a-t-il précisé. 

Plus de connexion pour créer une chaîne de valeur
Le textile et habillement est l'un produit principal exporté vers la Russie. Photo d'illsutration

Parmi les produits vietnamiens exportés vers la Russie, vêtements et chaussures sont les deux produits phares. Toutefois, selon l’Association du textile et de l'habillement du Vietnam (VITAS), il existe de nombreuses difficultés et obstacles à la promotion des exportations sur ce marché. Faire des affaires sur le marché russe, et dans le nord de l'Europe en général, nécessite des études de marché approfondies pour identifier clairement les potentiels et les désirs des partenaires, en contactant régulièrement ces derniers pour un engagement à long terme. Les entreprises vietnamiennes qui envisagent d’investir sur le marché russe devraient élaborer une stratégie de pénétration du marché, développer des ressources humaines et améliorer leur compétitivité.

Pour que les produits aient une place sur le marché russe, les experts recommandent de d'abord garantir les critères de propreté. Les entreprises de produits agricoles doivent établir des liens étroits et à long terme avec les producteurs pour créer des chaînes de valeur et partager les responsabilités et avantages. Elles doivent participer activement aux associations afin d’asseoir la position des produits agricoles sur le marché russe, et se connecter avec la communauté vietnamienne locale pour accroître les investissements et stimuler les exportations.

Selon M. Vu Ba Phu, directeur du département de la promotion du commerce au ministère de l'Industrie et du Commerce, pour accroître les exportations vers le marché russe, la première condition pour les entreprises vietnamiennes est de garantir une bonne qualité des produits à long terme. Afin de porter la valeur des échanges commerciaux entre le Vietnam et la Russie à 10 milliards de dollars en 2020, ce ministère continuera de mettre l'accent sur le soutien aux entreprises et aux industries, et aussi de bien cerner les obstacles au commerce afin d’adopter des approches efficaces. - CPV/VNA