Hanoi (VNA) – Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a publié mardi 2 avril le Rapport sur l’Indice de performance de la gouvernance et de l’administration publique au niveau provincial au Vietnam en 2018 (PAPI 2018).

Vue de la cérémonie de publication du Rapport sur l’Indice de performance de la gouvernance et de l’administration publique au niveau provincial au Vietnam en 2018 (PAPI 2018). Photo : VNA


Le Rapport PAPI 2018 révèle que l’amélioration générale de la performance de la gouvernance provinciale et locale. Les citoyens interrogés constatent moins de corruption dans la fourniture de soins de santé et de services d’éducation, plus de satisfaction avec les services publics les plus essentiels et davantage d’interractions avec les responsables locaux.

Les scores ont également augmenté pour le traitement des permis de construction et des documents personnels.

Plus de 14.300 citoyens choisis au hasard dans les 63 provinces et villes ont été interrogés dans le cadre du Rapport PAPI 2018. L’indice évalue les expériences des citoyens quant à la performance des administrations au niveau national et local en  matière de gouvernance, d’administration publique et de prestation de services publics.

Cette année marque le 10e anniversaire du programme de recherche sur le PAPI, entamé en 2009. Au fil des ans, plus de 117.000 citoyens des quatre coins du pays ont contribué à faire du PAPI une source largement reconnue de données objectives et actualisées sur la performance du pays en matière de gouvernance et d’administration publique dans divers secteurs.

"Après dix ans, le PAPI continue de servir d’instrument puissant pour promouvoir la bonne gouvernance au Vietnam, a déclaré la représentante résidente p.i du PNUD au Vietnam", Caitlin Wiesen, lors du lancement du rapport, ajoutant que "le cœur du PAPI est très proche de la mission du PNUD - placer l’être humain au centre du développement".

"Le PAPI constitue un outil d’écoute des citoyens, de leurs attentes en matière de gouvernance et leur permet ainsi de participer au processus de gouvernance. Au fil des ans, le PAPI est devenu un instrument modèle de gouvernance participative que d’autres pays ont cherché à imiter en tant qu’indicateur clé de l’Objectif de Développement Durable (ODD) sur des sociétés pacifiques, justes et inclusives", a-t-elle indiqué.

Cependant, le déterminant le plus important de la satisfaction globale à l’égard de la performance de la gouvernance et de l’administration publique tend à être le contrôle de la corruption dans le secteur public. 

En 2018, peu de citoyens ont déclaré être obligés de verser un pot-de-vin pour un emploi, des soins de santé publics, des services d’enseignement primaire ou des permis de construire, poursuivant ainsi la tendance observée en 2017.

En outre, alors que près de 60% des citoyens ont déclaré que la corruption au niveau de commune a diminué au cours des trois dernières années, la proportion est tombée à moins de 50% lorsqu’ils sont interrogés sur la corruption au niveau national.

Comme l’égalité des sexes est une grande priorité dans l’agenda de développement durable du Vietnam, le Rapport PAPI 2018 examine les opinions du public sur l’égalité des sexes et les postes de direction. 

"Les conclusions du Rapport PAPI 2018 mettent en évidence une opportunité importante pour davantage de femmes d’être élues à des postes politiques, tout en suggérant que des efforts sont nécessaires pour mettre fin à la stigmatisation de la société à l’égard des femmes aux postes élus, notamment parmi les électrices", a fait savoir l’ambassadeur d’Australie au Vietnam, Craig Chittick.

Les citoyens ont signalé plusieurs tendances positives relatives à la participation politique au niveau local en 2018. Les résultats indiquent une diminution constante du nombre de citoyens rapportant avoir été invités par un chef de village ou un responsable local à contribuer à un projet: environ 50% ont déclaré l’avoir fait volontairement en 2017 et 2018, ce qui représente une hausse par rapport à une moyenne d’environ 45% avant 2017.

La dimension de la transparence dans le processus décisionnel local a également connu une amélioration significative, notamment une plus grande satisfaction vis-à-vis de la transparence des budgets et des dépenses des communes, autant d’améliorations importantes qui traduisent une ouverture accrue au niveau local. – VNA
"