Hanoi (VNA) – «Quintessences des villages d’artisanat du Vietnam »… Tout un programme, a-t-on envie de dire… Et effectivement, c’est bien d’un programme qu’il s’agit, un programme mené depuis un an à Bat Tràng, un haut lieu de la céramique artisanale, qu’on ne présente plus. L’Association des villages d’artisanat du Vietnam, qui en est à l’origine, espère y créer un grand centre consacré à l’artisanat vietnamien.        

A Bat Tràng. Photo: baomoi

Le Vietnam compte plus de 5.400 villages d’artisanat, dont 1.350 dans la seule périphérie de Hanoi. La capitale étant considérée comme un lieu de convergence des savoir-faire ancestraux, c’est tout naturellement que l’Association des villages d’artisanat a décidé d’y installer un grand centre, plus précisément à Bat Tràng, qui est certainement l’un des villages d’artisanat les plus actifs de tout le pays.   

Poterie, vannerie, soierie, ébénisterie… Le site, qui s’étendra sur 3.300m2, présentera différents types de produits artisanaux. 

«Nous prévoyons de présenter ici une vingtaine de villages d’artisanat typiques du Vietnam. En plus d’être relié à des circuits touristiques, le centre présentera aux visiteurs l’identité du peuple vietnamien à travers l’artisanat. Les touristes pourront aussi visiter les maisons où habitent et travaillent les artisans de Bat Tràng», annonce Hà Thi Vinh, vice-présidente de l’Association des villages d’artisanat du Vietnam.

Le centre comprendra aussi un atelier de création artistique destiné aux artisans, aux artistes, aux étudiants de l’Université des arts industriels et aux amoureux de la poterie. Ce sera véritablement le musée de l’artisanat vietnamien, comme l’explique Dô Thi Hao, la vice-présidente de l’Association des arts folkloriques du Vietnam.

«Nous avons de nombreux musées, au Vietnam, mais pas de musée de l’artisanat. Le centre sera donc le lieu de convergence des savoir-faire de nos ancêtres», dit-elle.

Hanoi est la localité qui abrite le plus grand nombre de villages d’artisanat et le plus grand nombre d’artisans chevronnés. Quand le centre entrera en fonctionnement, ces derniers pourront y faire briller leur talent et contribuer ainsi au rayonnement de l’artisanat vietnamien.

«Les machines ne pourront jamais remplacer complètement la main de l’homme. Et puis, tous ces artisans sont l’âme de leurs villages», confie Dàm Tiên Thang, directeur adjoint du Service de l’industrie et du commerce de Hanoi.

Des programmes similaires seront lancés dans d’autres villages, dont Van Phuc, dans l’arrondissement de Hà Dông, à Hanoi, puis dans d’autres régions du pays. Le Vietnam tient dur comme fer à ses traditions artisanales, qu’on se le dise !... – VOV/VNA