Hanoi (VNA) – Le tourisme est en forte croissance au Vietnam. La très forte concurrence existant entre les destinations à l’international, oblige néanmoins le secteur à améliorer en permanence son offre. Il est désormais indispensable de professionnaliser les acteurs de cette branche.

Des touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê. Photo: VNA

9,5 millions de touristes étrangers ont foulé le sol vietnamien au cours des 9 premiers mois de 2017, soit une hausse de plus de 28% en glissement annuel. Sur le seul mois de septembre, le pays a accueilli près d’un million de visiteurs étrangers, soit une progression de 18,6% par rapport à 2016. Un rebond spectaculaire car normalement, la période entre juillet et septembre est plutôt morose. 

De l’avis de Nguyên Van Tuân, chef de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, la hausse de l’attractivité du Vietnam devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année et dans les prochaines années. Pour accueillir cet afflux de visiteurs étrangers, il est indispensable d’améliorer l’offre touristique et de moderniser et professionnaliser les services proposés.   

« Si le tourisme au Vietnam affiche une forte croissance, son développement reste volatile et sa compétitivité encore faible. Selon le rapport publié par le Forum économique mondial sur la compétitivité des nations  entre 2015 et 2017, le tourisme vietnamien  se classe au 67ème rang des 136 pays sondés. Les notes obtenues par le Vietnam pour la qualité de ses infrastructures, le montant des investissements publics et les formalités de visa sont très inférieures aux notes d’autres pays aséaniens », a indiqué Nguyên Van Tuân.

Selon les experts, la professionnalisation du secteur  doit concerner  tous les acteurs du tourisme quelles que soient leur activité (accueil à l’aéroport, gîtes, chambres d'hôtes, offices de tourisme, hôtellerie, restauration, guides…etc) et leur statut. 

Truong Thi Hông Hanh, directrice du service du tourisme de la ville de Da Nang (Centre) a précisé : « Ce dispositif doit concerner tous les acteurs depuis les vendeurs ambulants, les conducteurs de cyclo-pousse, les chauffeurs de taxi…bref, les premiers à rencontrer les touristes jusqu’aux agents dans les services publics. »

Trân Trong Kiên, président du groupe Thiên Minh a proposé, pour sa part, de renforcer la promotion du tourisme et de développer le e-tourisme. « Il faut créer un conseil de promotion du tourisme vietnamien sous forme de partenariat public-privé. Cette entité aura pour objectif d’aider les régions du pays à créer leur propre stratégie de promotion touristique en se basant sur leurs atouts et leurs spécificités. Ces campagnes de promotion doivent s’adresser au plus grand nombre, c’est pourquoi, nous avons décidé d’utiliser le numérique que nous considérons comme un outil très  efficace et peu onéreux », a-t-il partagé. 

Le Vietnam s’est fixé comme objectif d’accueillir 13 millions de touristes étrangers en 2017. – VOV/VNA