A l’entrée d’une maison-jardin à Hue. Photo : VNA

 

Thua Thien-Hue (VNA) – La province centrale de Thua Thien-Hue vient d’ajouter neuf maisons-jardins de l’ancien village de Phuoc Tich,  commune de Phong Hoa, district de Phong Dien, dans la liste des ouvrages à bénéficier des assistances pour la remise en état en 2019, avec une somme totale de 5,626 milliards de dôngs.

Selon le président du Comité populaire provincial de Thua Thien-Hue, Phan Ngoc Tho, il s’agit des maisons-jardins anciennes de 1re et de 2e catégorie qui figurent parmi les 25 ouvrages bénéficiaires du projet « Politiques d’assistance à la protection des maisons-jardins typiques de Hue et au développement de leurs valeurs ».

Auparavant, la ville de Hue avait restauré huit autres maisons-jardins avec une somme totale de près de 6 milliards de dôngs. Après la remise en état, ces lieux accueillent davantage de visiteurs.

Selon les statistiques du Comité populaire municipal, Hue recense actuellement une centaine de maisons-jardins.

Pour préserver l’architecture de ces bâtiments, le Comité populaire provincial a élaboré le projet « Politiques d’assistance à la protection des maisons-jardins typiques de Hue et au développement de leurs valeurs ». Les maisons-jardins sélectionnées pour la restauration doivent répondre aux critères sur l’histoire, la culture et l’architecture caractéristique de Hue et une superficie de jardin d’au moins de 600m2.

Lors des rencontres avec des membres du Conseil populaire provincial, de nombreux électeurs ont avancé l’idée de profiter des ressources financières de la part des propriétaires des maisons-jardins pour restaurer ces lieux. En plus, il vaut mieux utiliser des matériaux disponibles dans la localité, et créer une association des maisons-jardins…

En particulier, il est nécessaire d’ajouter les maisons-jardins dans les circuits touristiques, à côté d’autres patrimoines, et de construire des infrastructures pour un accès facile à ces ouvrages.

Pour être reconnue comme étant une maison-jardin de Hue, une maison doit avoir deux éléments distincts : un « nha ruong » (maison en bois de style Hue avec des poutres et piliers) et des jardins environnants. Dans la cour avant, un mur décoré ou une structure rocheuse bloque les vents néfastes. Entre le mur et le couloir avant se trouvent des pots de fleurs, un aquarium ou un étang et des bonsaïs.

Une allée menant depuis la porte d'entrée principale relie la cour avant à la route extérieure.

L'arrière-cour sert d'espace pour le ménage et la préparation des aliments. La maison, la cour avant, la cour arrière et la voie d'entrée sont dans une forme qui assure les principes du fengshui.

La structure et la flore sont organisées pour créer une ambiance confortable et sûre pour les propriétaires, qui étaient souvent des membres de la famille royale, des mandarins ou de riches commerçants.

À la fin de l'ère féodale, en 1945, Hue comptait 7.178 maisons-jardin. Mais seulement 150 ont encore leur forme originale, selon une enquête menée par les autorités locales au début des années 2000.-VNA