Hanoi (VNA) – Après plus de 30 ans de Renouveau, le secteur privé est devenu l’un des moteurs principaux de la croissance économique du pays : augmentation considérable des rentrées budgétaires, création d’emplois, etc.

Le Vietnam compte actuellement près de 700.000 entreprises privées. Son objectif est de porter leur nombre à un million en 2020 et de faire en sorte qu’elles puissent contribuer au PIB national à hauteur de 50%.

Pour mieux exploiter les potentiels du secteur economique prive hinh anh 1Le Vietnam compte actuellement près de 700.000 entreprises privées. Photo: VNA

Rienqu’en neuf mois de 2019, le fonds d'investissement du secteur privé a atteint plus de 624.000 milliards de dôngs (plus de 31 milliards de dollars), en hausse de 16,9% par rapport à la même période en 2018, le plus élevé des secteurs économiques, a fait savoir le député de la province de Bac Ninh (Nord), Nguyên Nhu So.

Ce changement structurel a permis à ce secteur de représenter plus de 40% du PIB et de créer 1,2 million d’emplois/an, a-t-il ajouté.

Pour accompagner le développement du secteur privé, il demande au gouvernement de prêter une plus grande attention au secteur privé, notamment aux foyers qui font du petit commerce, mettre en place des lignes de crédit et facilite l'accès aux prêts bancaires pour les entreprises.

Pour Vu Tiên Lôc, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam, le perfectionnement institutionnel est nécessaire pour les 5 millions de foyers qui font du petit commerce (représentant 30% du PIB du pays). Il faut réviser la Loi sur les entreprises selon laquelle, les foyers de petit commerce, les petites et moyennes entreprises, et les micro-entreprises doivent être traités de façon égale.

Pour mieux exploiter les potentiels du secteur economique prive hinh anh 2En 2018, le secteur privé représentait plus de 43% des investissements dans l’économie vietnamienne. Photo: VNA

Nguyên Thi Nga, présidente du groupe BRG, a affirmé que la réforme institutionnelle est la "clé" pour que le secteur privé se développe et s’affirme.

Les entreprises privées doivent être autorisées à participer à des secteurs où l'État a encore le monopole, comme les chemins de fer, l'électricité, a-t-elle souligné, proposant au gouvernement d’offrir des privilèges aux groupes économiques privés ayant des contributions importantes à l’économie nationale.

Le gouvernement doit simplifier les procédures administratives, en appliquant les technologies de l'information. La simplification des procédures administratives contribue à rendre l'administration publique plus efficace et plus transparente, a-t-elle indiqué.

Lors du Forum du secteur économique privé du Vietnam 2019, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a affirmé que le Premier ministre et le gouvernement encouragent toujours les start-ups privées, la création des secteurs industriels basés sur la mobilisation de ressources d'entreprises privées. Le Premier ministre estime que l'économie vietnamienne ne peut être forte que s'il existe des entreprises compétitives à l'échelle mondiale.

Le Parti et l'État ont publié de nombreux mécanismes et politiques pour faciliter des activités des entreprises. Ces résolutions, mécanismes et politiques sont mis en œuvre de manière intégrale, permettant au secteur privé de connaître un taux de croissance plus élevé et devenir un moteur de l'économie de marché à orientation socialiste définie par le Parti.

Le secrétaire général du PCV et président de la République, Nguyên Phu Trong, a signé en juin 2017 une décision de promulgation de la Résolution du 5e plénum du Comité central du Parti sur le développement de l’économie privée. Ce texte a fixé pour objectif de créer au moins un million d’entreprises en 2020, environ 1,5 million en 2025 et au moins 2 millions en 2030, ainsi que de porter la contribution de l’économie privée au PIB national à 50% en 2020, 55% en 2025, et à 60-65% en 2030. -VNA