Hanoi, 26 juin (VNA) – Après 30 ans de  mise en œuvre des politiques d'ouverture du Vietnam aux investisseurs étrangers, le secteur d’investissement direct étranger (IDE) est devenu une partie importante de l'économie du pays.

C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre du Plan et de l’Investissement Nguyên Thê Phuong, lors d’un colloque sur l’attirance et le transfert des technologies dans le secteur de l’investissement étranger, tenu le 25 juin à Hanoi.

Photo : internet
 

Au premier semestre 2018, les investisseurs étrangers ont versé des fonds dans 1.362 nouveaux projets et 507 projets existants, et apporté des capitaux pour acheter des actions d'entreprises vietnamiennes dans 2.748 projets, avec un capital réuni de plus de 20 milliards de dollars.

Les investissements étrangers représentent 25% du total des investissements du pays et contribuent pour 20% au PIB. L'année dernière, le secteur a contribué pour près de 8 milliards de dollars au budget de l'État, représentant 14,4% du total des recettes.

À l'heure actuelle, 58% des investissements étrangers sont axés sur la transformation et la fabrication, ce qui représente 50% de la valeur de production industrielle.

En plus de créer des emplois et d'améliorer la qualité des ressources humaines, les entreprises d'IDE ont aidé à transférer les technologies de pointe aux technologies nationales.

Toutefois, le travail de transfert n'a pas encore répondu aux attentes, a indiqué M. Nguyên Thê Phuong, ajoutant que les entreprises à capitaux étrangers ne créent pas de liens étroits avec les entreprises vietnamiennes pour participer à la chaîne de valeur mondiale.

A ce jour, le Vietnam a attiré près de 26.000 projets accumulant un fonds inscrit de 326 milliards de dollars. - VNA