Hanoi, 24 janvier (VNA) - La marché floral du delta du Mékong entre dans la saison des fêtes, plus de 10 millions de pots de fleurs d’agrément vont être mis en vente à l’approche du Têt du Chien 2018, selon les estimations des experts.

 

Un floriculteur cultive ses kumquats pour les vendre sur le marché floral du Têt 2018.

Rien que dans le district de Cho Lach, province de Bên Tre, entre 8 et 9 millions de pots de fleurs d’agrément vont être mis sur le marché afin de répondre à la demande de décorations festives de toutes les provinces et villes du pays à l’occasion du Têt Nguyên.

Selon le docteur Bùi Thanh Liêm, chef de bureau de l’Agriculture et du Développement rural de ce district, les floriculteurs des communes de Vinh Thành, Vinh Binh, Hung Khanh Trung B, Long Thoi, Hoa Nghia prennent soin pour le moment de leurs plantations dans l’optique du marché floral du Têt 2018.

Différentes espèces d’astéracées dont les chrysanthèmes rustiques, les chrysanthèmes tigrés sont cultivées minutieusement tout comme d’autres fleurs emblématiques dont les clients raffolent comme les œillets d’Inde, les fleurs d’abricotier, les fleurs grimpantes ou suspendues sur grillage ou les kumquats.

"Pour ce Têt, nous mettrons une cinquantaine de bouquet de fleurs en forme de chien sur le marché pour un tarif de 3 à 5 millions de dôngs chacun selon sa taille", a fait savoir Nguyên Van Vy, un floriculteur domicilié à Cho Lach. Il ajoute que la plupart de ces bouquets de fleurs d’agrément en forme de chiens sont commandés avant le Têt.

Dans le village floral de Sa Dec, province de Dông Thap, les floriculteurs sont également très occupés car ils doivent préparer leurs plantes et fleurs ornementales. Selon l’Association des animaux et plantes d’agréments de la ville de Sa Dec, cette ville compte à l’heure actuelle plus de 510 ha destinés à la floriculture et pourra fournir sur le marché entre 2 et 3 millions de pots de plantes et de fleurs d’agréments de qualité.

"Depuis plusieurs mois, ma famille prend soin de 4.000 pots de chrysanthèmes rustiques pour les vendre à l’occasion du Têt 2018. En principe, une moisson de cette espèce dure six mois", a partagé Nguyên Van Phi, un floriculteur domicilié dans la commune de Tân Khanh Dông, ville de Sa Dec. Selon lui, cette année, le climat est favorable dans les provinces du delta du Mékong et il espère que ses fleurs seront parfaites pour faire un bon chiffre d’affaire. - CVN/VNA