Hanoi, 17 avril (VNA) - Une formation destinée à des officiers de logistiques de l’ONU a démarré mardi, 16 avril,  à Hanoï. Elle est organisée conjointement par le Vietnam et le Canada.
 
Les délégués à la cérémonie d'ouverture d'un cours d'entrainement d'officiers de logistiques de l'ONU. Photo : VNA

28 personnes, dont 13 Vietnamiens et 15 étrangers venus de 10 pays y participent. Côté formateurs, il y en a sept : deux Vietnamiens, les cinq autres viennent du Canada et de la Sierra Leone. Durée de la formation : du 16 au 27 avril.

Lors de la cérémonie d'ouverture, le vice-ministre de la Défense, le général de corps d’armée Nguyen Chi Vinh, également chef du comité directeur du ministère de la Défense pour la participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, a déclaré qu'au cours des sept dernières décennies, les activités de maintien de la paix de l'ONU avaient leur rôle important dans le rétablissement et le maintien de la paix, y compris la reconstruction des pays après les conflits.

Au cours de ces opérations, le Canada a toujours été l’un des principaux contributeurs, avec plus de 125.000 officiers de l’armée et de la police envoyés dans des missions de l’ONU. Il a également été un moteur essentiel dans la proposition d’initiatives importantes ayant obtenu un large consensus, a déclaré le vice-ministre de la Défense nationale, remerciant le gouvernement canadien et le ministère canadien de la Défense d’avoir créé les conditions permettant aux deux parties d’organiser le cours des officiers de la logistique des Nations Unies.

Nguyen Chi Vinh a également demandé au Département du maintien de la paix du Vietnam d'accroître la coordination avec d'autres pays, en particulier les pays de l'Asie du Pacifique et ceux ayant coopéré avec le Vietnam, afin de mener davantage d'activités dans le domaine du maintien de la paix.

De son côté, l'ambassadrice canadienne au Vietnam, Deborah Paul, a déclaré que la logistique est essentielle au succès des missions de maintien de la paix des Nations Unies. Elle a ajouté que grâce à cette formation, les participants acquerront des connaissances utiles pour leurs tâches futures.

Elle a également exprimé son espoir que la co-organisation du cours servira de base à la coopération future en matière de formation entre les deux pays. –VNA