La réunion périodique du gouvernement de mai s'ouvre le 2 juin à Hanoi.


Hanoi (VNA) - Le 2 juin, sous la présidence du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, le gouvernement s'est réuni  pour évaluer la situation socio-économique en mai et lors des cinq premiers mois de 2018.
 
Evaluant la situation socioéconomique en mai et lors des 5 premiers mois de 2018, le Premier ministre a déclaré qu'en général, les secteurs et les domaines continuent d'afficher une performance positive.
 
Selon lui, les organisations internationales ont apprécié les perspectives économiques du Vietnam. L'indice PMI du Vietnam a atteint 53,9 points en mai, le plus haut des pays de l'ASEAN. Quelques autres caractéristiques importantes ont été enregistrées telles que la bonne production agricole, la récolte d’hiver-printemps abondante, la hausse des exportations de riz... L’édification de la Nouvelle ruralité a continué à prospérer. Parallèlement à cela, la production industrielle à l'échelle nationale a augmenté de 9,7%, l'industrie manufacturière a fortement augmenté (11%).
 
Le total des ventes au détail et des services aux consommateurs a augmenté de 10,1%. Les arrivées internationales au Vietnam ont été estimées à plus de 6,7 millions, en hausse de 27,6% par rapport à la même période en 2017. Les exportations au cours des cinq premiers mois ont atteint 93,1 milliards de dollars, en hausse de 15,8%, le déficit commercial, de 3,4 milliards de dollars. L'investissement direct étranger (IDE) a atteint 6,75 milliards d’USD, en hausse de près de 9%.
 
Le secteur privé a continué de se développer positivement avec près de 53.000 entreprises nouvellement enregistrées au cours des cinq premiers mois de l'année, cumulant un capital total de près de 1,3 million de milliards de dongs.
 
Concernant les difficultés et défis de la situation socio-économique du pays, le Premier ministre a demandé aux chefs des secteurs de rapporter les questions en suspens pour discuter des mesures à prendre afin de les dégager.
 
Il a également recommandé de bien contrôler l'indice des prix à la consommation devant la rapide fluctuation de l'économie mondiale, de freiner l'inflation inférieure à 4% comme fixée par l'Assemblée nationale. Pour assurer cette cible difficile, le chef du gouvernement a ordonné de ne pas augmenter les prix de l'électricité cette année, d’ajuster les prix de l'éducation et des soins médicaux au moment opportun.
 
Le Premier ministre a rappelé qu'assurer la stabilité macroéconomique, en contrôlant l'inflation au-dessous de 4% n'était pas facile dans le contexte des prix du pétrole mondiaux augmentant rapidement.

Un autre problème est la lenteur dans le décaissement de l'investissement public qui n'a atteint que près de 29% du plan au cours des 5 premier mois de l’année, non seulement dans les ministères mais aussi à Hanoi et à Ho Chi Minh-Ville.
 
Le Premier ministre a également ordonné de continuer à promouvoir l'attraction de l'investissement étranger ainsi que l'investissement national, à augmenter les indices de la production industrielle, en particulier de l’industrie manufacturière et de transformation.

« Malgré la prospérité, la production agricole fait face encore à de nombreuses difficultés, notamment dans l’exportation », a indiqué le Premier ministre. De plus, la déforestation existe encore dans certaines localités comme Dak Lak, Dak Nong, Bac Kan... La gestion des barrages et des digues avant la saison des pluies ainsi que la sécurité routière restent à désirer.

Dans la réforme des procédures administratives, le Premier ministre a demandé de faire en sorte de créer un meilleur environnement d'investissement pour atteindre l'objectif d’un million d'entreprises d'ici 2020.
 
Dans cet esprit, le chef du gouvernement a noté que les ministères et les localités se préparent à effectuer un examen préliminaire et une évaluation de la situation socio-économique et environnementale au cours des six premiers mois pour examiner les résultats de la mise en œuvre des objectifs et des tâches en 2018. –VNA