Hanoï, 16 mars (VNA) - Près de 2.400 habitants de Pasir Gudang, une ville industrielle située dans le sud de l'État de Johor, dans le sud de la Malaisie, sont tombés malades suite à une intoxication chimique. Plusieurs personnes étaient dans un état critique.

Des experts nettoient la rivière. Photo: bernama.com

Environ 200 écoles et jardins d'enfants de la ville ont été fermés après qu'un camion eut jeté des déchets toxiques dans une rivière locale la semaine dernière.

Le nombre de personnes nécessitant un traitement médical est en augmentation. Le 15 mars, ce chiffre a atteint 2.355 personnes, dont 113 toujours hospitalisées.

Le Premier ministre Mahathir Mohamad a rendu visite à des victimes à l'hôpital et a exhorté les organismes compétents à réagir rapidement pou régler les conséquences de cet incident.

L'armée malaisienne a été déployée avec des experts en déchets dangereux pour répondre à la situation d'urgence et nettoyer la rivière.

Les médias locaux ont rapporté que les déchets étaient un type d'huile utilisée pour lubrifier les moteurs de navires émettant du méthane et du benzène. Selon les estimations, jusqu'à 40 tonnes de la substance toxique ont été déversées dans la rivière.

Trois hommes ont été arrêtés pour le déversement des déchets et risquent cinq ans de prison s'ils sont reconnus coupables d'avoir violé les lois sur la protection de l'environnement. –VNA