Sundra Rajoo. Photo: thestar.com.my

Kuala Lumpur (VNA) – La Commission malaisienne anti-corruption (Malaysian Anti-Corruption Commission-MACC) a arrêté Sundra Rajoo, citoyen malaisien, vice-président de la chambre de jugement du Comité d’éthique de la Fédération internationale de football (FIFA) pour corruption.

Le même jour, Sundra Rajoo a été démissionné de son poste du directeur du Centre international de juges d’Asie, dont le siège est basé en Malaisie. Les organes compétents malaisiens ont effectué l’arrestation le 20 novembre.

Sundra Rajoo aurait tiré avantage de sa fonction pour effectuer des détournements financiers à des fins personnelles. Selon son avocat, Sundra Rajoo s’est engagé à coopérer pleinement avec la MACC lors de l’enquête mais il a souligné que la MACC n’avait pas le droit de l’arrêter.

Pour rappel, en 2017, Sundra Rajoo a été nommé comme vice-président de la chambre de jugement du Comité d’éthique de la FIFA, l’organe a lancé l’interdiction de participation aux activités sportives à vie à l’encontre de certains officiels dans le football, dont l’ancien président de la FIFA Sepp Blatter et le président de l'Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini, dans le cadre d’une enquête sur l’affaire de corruption effectuée par le Département de la Justice des Etats-Unis. -VNA