Le ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Tran Tuan Anh, et la commissaire européenne au commerce. Cécilia Malmström, lors d’une séance de travail concernant l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE, le 25 juin 2018 en Belgique.           Photo : VNA
 
Bruxelles (VNA) – Le Conseil européen a annoncé le 25 juin qu’il avait adopté l’accord de libre-échange et l’accord de protection des investissements entre l’Union européenne (UE) et le Vietnam. Ces deux accords seront signés le 30 juin prochain à Hanoï par la Commission européenne et le Vietnam.

L'accord de libre-échange prévoit la levée de 99% des taxes douanières jusqu'à 10 ans en fonction de la catégorie des produits. Outre des opportunités économiques énormes, il vise à assurer l’harmonie entre le commerce, l’investissement et le développement durable en établissant des normes élevées en termes de sécurité au travail, de protection de l’environnement et du consommateur.

L’accord de protection des investissements, lui, aidera à défendre et augmenter les investissements de l’UE au Vietnam.

Ces deux accords promettent de faire du Vietnam l’un des centres des activités commerciales et d’investissement de l’UE en Asie du Sud-Est.

Le Vietnam est le 2e plus grand partenaire commercial de l’UE au sein de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), avec un commerce bilatéral de produits de près de 50 milliards d’euros.

Les négociations concernant les accords de libre-échange et de protection des investissements entre l’UE et le Vietnam ont débuté en juin 2012 et ont pris fin en 2015.

Dès leur signature, les accords seront soumis au Parlement européen et aux organes législatifs des 28 pays membres de l’UE. Selon les prévisions, l’accord de libre-échange serait approuvé par le Parlement européen à la fin de cette année ou au début 2020. L’accord de protection des investissements devrait prendre au moins deux ans pour être adopté par le Parlement européen et les parlements des 28 pays membres. -VNA