Hanoï, 29 mars (VNA) - Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a réaffirmé son soutien aux efforts de la République de Corée en vue de dénucléariser et d’instaurer la paix durable sur la péninsule coréenne, a fait savoir vendredi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, et la ministre sud-coréenne des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha. Photo: Yonhap


Selon l’agence sud-coréenne de presse Yonhap, lors d'une réunion jeudi (heure locale) à New York avec la ministre sud-coréenne des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, il a souligné que la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et les Etats-Unis avaient tous les deux exprimé leur volonté de poursuivre le dialogue malgré leur sommet sans accord à Hanoï.

M. Guterres a noté que l'ONU apporterait un soutien continu de sorte que les efforts sud-coréens pour la paix puissent porter leurs fruits, selon le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

De son côté, Mme Kang lui a présenté la situation sécuritaire régionale et les efforts de Séoul destinés à maintenir l'élan du dialogue et à faciliter les négociations entre Pyongyang et Washington.

La chef de la diplomatie sud-coréenne, en visite à New York pour participer à la conférence ministérielle des Nations unies sur le maintien de la paix, a aussi affirmé que Séoul continuerait à fournir des soutiens divers aux activités de maintien de paix de l'ONU.

Ce vendredi, Mme Kang se dirigera vers Washington pour discuter avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pomeo des questions liées à la RPDC.
 
Toujours jeudi, le Département d'Etat américain a déclaré que l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) se félicitait du dernier sommet États-Unis-RPDC et soutenait l'administration du président Trump dans la poursuite de ses efforts diplomatiques visant à dénucléariser la péninsule coréenne.
Washington a exprimé l'espoir de maintenir des négociations de dénucléarisation avec Pyongyang malgré leur deuxième sommet infructueux et la menace de la RPDC de se retirer de ces pourparlers et de repenser la suspension des essais de missiles et des essais nucléaires. -VNA