Hô Chi Minh-Ville, 20 novembre (VNA) - Les exportateurs vietnamiens de cuir et de chaussures doivent se conformer aux règles d'origine de l'accord de libre-échange Union européenne (UE) - Vietnam et être prêts à faire face aux barrières et aux mesures antidumping de l'UE.

La filière vietnamienne de la chaussure et de la maroquinerie devrait atteindre cette année une valeur à l’exportation de 18 milliards de dollars. Photo : VNA


Un colloque placé sous les auspices de l’Association du cuir, des chaussures et des sacs du Vietnam (Lefaso) et du Projet d'appui aux politiques de commerce et d'investissement de l'Europe (EU-Mutrap) a eu lieu le 17 novembre. L'objectif : aider à améliorer la compétence des entreprises de cuir et de chaussures du Vietnam et à élargir leurs exportations vers le marché européen.

Phan Thanh Xuan, vice-présidente et secrétaire générale de Lefaso, a déclaré que les accords de libre-échange aideraient à augmenter les exportations en raison de la baisse des tarifs douaniers.

Cependant, les fabricants et les exportateurs vietnamiens de cuir et de chaussures seront également confrontés à des défis. Pour répondre aux exigences de l'UE, les entreprises vietnamiennes devront améliorer leurs technologies et leurs processus de fabrication pour garantir une qualité élevée.

Comme la plupart des fabricants de cuir et de chaussures du pays sont issus de l'investissement direct étranger, les entreprises locales devront renforcer leur compétitivité pour accroître leurs parts de marché.

Le professeur Sanggeeta Khorana, expert de l'UE-Mutrap, a déclaré que les entreprises vietnamiennes soumises aux barrières de l'UE devraient être en mesure de prouver qu'elles ne reçoivent pas de subventions.

Une enquête antidumping peut être ouverte chaque fois que la direction générale du commerce de la Commission européenne décide que les informations sont suffisantes pour lancer une enquête officielle.

Au cours des neuf premiers mois de l'année, le Vietnam a exporté pour 13,1 milliards de dollars de produits du cuir et de la chaussure, soit une augmentation de 11,4% par rapport à la même période de l'année dernière.

La filière vietnamienne de la chaussure et de la maroquinerie devrait atteindre cette année une valeur à l’exportation de 18 milliards de dollars, soit une croissance de 10% en un an.

En 2016, le Vietnam se classait au troisième rang mondial des fabricants de chaussures, après la Chine et l'Inde, selon Lefaso.

Ces dernières années, le Vietnam est devenu l'un des acteurs les plus actifs dans les négociations et la mise en œuvre d'accords de libre-échange. – VNA