Le secteur immobilier a attiré environ 6 milliards de dollars d'investissement ces dix dernières années. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Le secteur immobilier du Vietnam attirera, selon les prévisions, une vague d’investissements, majoritairement du Japon.

Après avoir ouvert le marché aux investisseurs étrangers, notamment en autorisant les étrangers à acquérir un logement, le Vietnam compte bien exploiter l’augmentation des investissements étrangers, notamment dans l’immobilier.

Selon des économistes, l’économie vietnamienne continuera son développement malgré les fluctuations économiques dans la région. Elle recevra de nouveaux investissements du fait, notamment, de l’entrée en vigueur de plusieurs accords de libre-échange dont le partenariat transpacifique (TPP).

L’immobilier a reçu quelque six milliards de dollars d’investissement lors de ces dix dernières années. Ceux recherchent prioritairement des terrains à bâtir représentent un tiers de ceux-ci.

Selon la société d’expertise immobilière CBRE, les investisseurs dans ce secteur sont de deux sortes, promoteurs immobiliers et les investisseurs institutionnels. Les promoteurs immobiliers domestiques dominent encore le marché, car ils peuvent facilement acquérir des lots, et en outre, connaissent très bien le marché et ses tendances.

Quant aux institutionnels, fonds immobiliers, banques d'investissement, compagnies d'assurance et fonds de pension, ils ne s'intéressent que depuis peu de temps au secteur immobilier du Vietnam. Préférant l'immobilier commercial, les spécialistes s’attendent dans un proche avenir à l’arrivée de nouveaux d'investisseurs étrangers et de sociétés d'investissement immobilier cotées dans ce segment.

Les Japonais se lancent

Ces dernières années, l’immobilier vietnamien suscite une attention croissante d’investisseurs coréens, singapouriens, malaisiens et hongkongais qui ont apporté des capitaux à de nombreux projets. Mais depuis deux ans, les investisseurs japonais qui s’intéressent au Vietnam sont de plus en plus nombreux, et l’on attend une nouvelle vague d’investissement portée par ceux-ci.

Les taux d’intérêts des crédits immobiliers au Vietnam sont les plus élevés de la région, contrairement aux prix du marché immobilier - en propriété - qui est très raisonnable, c’est pourquoi l’investissement dans l’immobilier devrait être prisé des étrangers.

Comme le Vietnam compte plusieurs nouveaux sites de villégiature, ce segment reste animé. En revanche, l’immobilier industriel devrait s’épanouir avec l’arrivée de nouvelles entreprises étrangères.

Le logement demeure le segment de pointe du marché, et qui devrait le demeurer dans un proche avenir, car la demande en logement croît continuellement.

Enfin, les investisseurs se feront de plus en plus concurrence dans l’acquisition de biens immobiliers bien emplacés, indique CBRE.-CVN/VNA