Des vêtements figurent parmis les groupes de produits principaux exportés vers l'Allemagne. Photo: www.sggp.org.vn

Hanoi (VNA) - Les relations commerciales entre le Vietnam et l'Allemagne vont se développer grâce aux accords de libre-échange et d'investissement récemment signés, dont l'accord de libre-échange Union européenne-Vietnam (EVFTA), selon des experts.

L'EVFTA apportera des avantages distincts aux produits vietnamiens dès que l'accord entrera  en vigueur. En effet, 85,6% des lignes tarifaires imposées sur les produits vietnamiens seront réduites dès l’entrée en vigueur de cet accord, a déclaré Nguyên Son Tra, une responsable du Département du commerce multilatéral du ministère de l'Industrie et du Commerce. Sept ans après, ce chiffre sera 99,2%.

L'Allemagne, avec le Royaume-Uni et les Pays-Bas, est le débouché principal du Vietnam au sein de l'UE depuis 2017. Selon les statistiques du Département général des douanes vietnamiennes, les échanges bilatéraux ont atteint 9,5 milliards de dollars en 2017, le Vietnam en expédiant 6,3 milliards de dollars de produits en Allemagne. Les exportations vers ce pays européen ont continué d'augmenter pour atteindre 6,68 milliards de dollars l'année suivante.

Au premier semestre de 2019, les exportations vietnamiennes vers l’Allemagne ont dégagé plus de 3,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Les principaux groupes de produits exportés sont les chaussures et sandales, le café, le textile-habillement, les produits aquatiques, les noix de cajou…

Les marchandises vietnamiennes ont d'énormes possibilités d'entrer en Allemagne.

En 2018, l’Allemagne est devenue le deuxième plus grand acheteur de meubles au monde, avec des recettes d’importation représentant 8,1% du montant total mondial.

 
Transformation de bois pour l'exportation. Photo: www.sggp.org.vn

Bien que les fabricants de meubles locaux aient tenté de pénétrer dans le marché allemand, leur part de marché reste modeste. Au premier trimestre de 2019, les exportations vietnamiennes de meubles vers le pays n’étaient que de 80,8 millions de dollars, ce qui est bien inférieur à la demande du marché.

L’Office commercial du Vietnam en Allemagne a indiqué que ce pays européen était le deuxième importateur mondial de poivre, représentant 10,1% du total des recettes d'importation en 2017.

Deuxième fournisseur de poivre en Allemagne, juste derrière le Brésil, le Vietnam expédie en moyenne 5.000 tonnes de poivre sur le marché chaque année. En 2018, le Vietnam a affiché 35,11 millions de dollars d’exportations de 8.510 tonnes de poivre en Allemagne, en hausse de 5,61% en volume mais en baisse de 34,45% en volume en raison de la faiblesse des prix.

Marko Walde, représentant en chef de la Chambre allemande de commerce et d’industrie au Vietnam, a déclaré que l’EVFTA et ouvrira des possibilités d’exportation et stimulera les activités d’investissement des entreprises des deux pays.

Actuellement, environ 300 entreprises allemandes investissent au Vietnam, principalement dans l’industrie auxiliaire, la fabrication de composants et l'énergie verte.

Contrairement à ce qui s’est passé il y a 20 ans quand les entreprises allemandes investissaient massivement en Chine, elles cherchent maintenant à positionner dans d'autres pays. Le Vietnam et la Thaïlande sont considérés comme les destinations les plus prometteuses, a-t-il indiqué.

Il a suggéré au gouvernement vietnamien de compléter rapidement les cadres juridiques afin de renforcer la confiance des investisseurs étrangers. –VNA