Le président philippin Rodrigo Duterte . Photo: Reuters

Manille(VNA) - Le président philippin Rodrigo Duterte a déclaré lundi qu'il cherchait à resserrer les liens économiques avec la Chine et la Russie au moment où le peso et la Bourse locales se replient en raison des critiques occidentales contre sa guerre anticriminalité.

Il  a informé de prochaines visites en Russie et en Chine cette année, visant à tracer une politique étrangère indépendante et des «alliances ouvertes» avec ces deux puissances.

Rodrigo Duterte a dit que les Philippines étaient ​sur un "point de non-retour" dans leurs relations avec les États-Unis et qu’il voulait renforcer les liens avec d'autres puissances.

Le peso a connu lundi son plus bas niveau depuis sept ans face au dollar, tandis que la Bourse de l'archipel a reculé de 1,18%, à 7.632,46 points.

«Les fonds internationaux ont vendu des titres philippins pour la 23e journée consécutive dans un contexte de nervosité due aux conséquences de la guerre antidrogue de Rodrigo Duterte et ses propos injurieux contre l'ONU et les Etats-Unis», a rapporté l'agence financière Bloomberg.

Depuis sa prise de fonction fin juin, plus de 3300 personnes ont été tuées dans le cadre de la campagne qu'il a lancée contre le trafic de drogue. De nombreuses organisations des droits de l'homme et des gouvernements occidentaux sont montés au créneau pour la dénoncer.

L'agence de notation financière Standard and Poor's avait prévenu la semaine dernière que cette guerre menaçait la stabilité économique de l'archipel. -VNA