Hanoï (VNA) - Les Philippines et l'Union européenne (UE) ont convenu le 31 juillet de revitaliser le commerce et de relancer les négociations sur les accords de libre-échange (ALE).
Les Philippines et l'UE conviennent de reprendre les negociations de libre-echange hinh anh 1En tant que première présidente de la Commission européenne à se rendre dans ce pays d'Asie du Sud-Est en près de six décennies, Ursulavon der Leyen a déclaré que sa visite signalait l'accélération d'une nouvelle ère de coopération entre l'UE et les Philippines. (Photo: mb.com.ph)
Le consensus a été atteint lors d'une rencontre entre le président philippin Ferdinand Romualdez Marcos Jr. et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen à Manille.

En tant que toute première présidente de la Commission européenne à visiter le pays d'Asie du Sud-Est en près de six décennies, Ursula von der Leyen a déclaré que sa visite signalait l'accélération d'une nouvelle ère de coopération entre l'UE et les Philippines, s'engageant à faire passer les relations commerciales bilatérales au niveau supérieur. 

Elle a déclaré que l'ALE pourrait être un tremplin pour une nouvelle coopération technologique afin de moderniser l'économie au sens large.

Elle a ajouté que l'UE fournirait 466 millions d'euros (513 millions de dollars) de financement pour la transition vers une économie circulaire et la production d'énergie verte par le biais du plan d'investissement durable Global Gateway.

Pour sa part, Marcos a déclaré dans un discours qu'il avait discuté avec le chef des relations économiques de l'UE avec un accent particulier sur la revitalisation du commerce entre les deux parties.

Ferdinand Romualdez  Marcos s'est félicité de la reprise des négociations sur le libre-échange entre les Philippines et l'UE, ajoutant que son administration travaillerait avec des experts de l'UE pour parvenir à l'ALE bilatéral.

Il a également remercié le soutien à long terme de l'UE à son pays, en particulier pour la reconnaissance par l'UE d'un certificat de marin délivré par les Philippines qui bénéficiera à plus de 50 000 marins philippins travaillant à bord de navires battant pavillon de l'UE.

Les négociations  de libre-échange ont commencé en 2015 sous l'ancien président Benigno Aquino, mais ont été bloqués sous l'administration de son prédécesseur immédiat, Rodrigo Duterte, en raison des tensions entre les Philippines et les pays occidentaux liées à la "guerre contre la drogue" menée par , Rodrigo Duterte.- VNA
source