Buenos Aires (VNA) – Les performances économiques du Vietnam se sont attirés des louanges en Argentine où la Commission intergouvernementale Vietnam-Argentine vient d’achever sa réunion à Buenos Aires.

Les observateurs soulignent volontiers les miracles du développement vietnamien depuis le Dôi moi ou Renouveau en 1986. Photo : Zing

En 1986, le Vietnam a commencé le Dôi moi ou Renouveau, a rappelé le Docteur, économiste et journaliste Julio Sevares dans une récente tribune intitulée "Relación económica Argentina-Vietnam" sur le site en ligne de l’Equilibrium Global.

L’œuvre de rénovation a permis au pays d’enregistrer une croissance annuelle de plus de 6,5% durant ces 15 dernières années et de multiplié par neuf le produit intérieur brut per capita pour atteindre près de 2.200 dollars en 2016, a-t-il fait savoir.
 
Selon la Banque mondiale, 94,3% de la population vietnamienne est alphabétisée, l’espérance de vie est de 72 ans au Vietnam et son taux de chômage est parmi les plus bas du monde. La pauvreté a été ramenée de 58% en 2003 à près de 12% et en moins de 20 ans, plus de 25 millions de personnes ont été sorties de la pauvreté.
 
Le Vietnam est considéré comme l’un des pays en développement les plus prospères de l’histoire du développement économique, l’un des rares pays qui ont réussi à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement avant la date fixée par l’ONU.
 
Le pays a prévu dans son plan quinquennal 2016-2020 de faire passer son PIB par habitant de 3.200 dollars à 3.500 dollars, a indiqué le Docteur Julio Sevares.

 

La vice-présidente argentine Gabriela Michetti reçoit vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce Dô Thang Hai, le 27 octobre à Buenos Aires. Photo : VietnamPlus

Le Vietnam a fondé son modèle économique sur les  exportations et les investissements. Il exporte notamment des produits primaires et développe les industries à forte intensité de main-d’œuvre pour se diversifier vers des segments à plus forte valeur ajoutée, tels que le logiciel.

Les relations économiques entre l’Argentine et le Vietnam se sont développées et consolidées ces dernières années, ouvrant des perspectives de bénéfices pour les deux pays, a-t-il constaté.

Le Vietnam est devenu, en 2016, le quatrième marché à l’export de l’Argentine, après le Brésil, la Chine et les États-Unis, avec un montant de 2,54 milliards de dollars, soit 4% du total des exportations de ce pays d’Amérique du Sud, a-t-il fait savoir, citant les chiffres argentins.

L’Argentine a importé 350 millions de dollars de biens vietnamiens, soit 0,6% des achats argentins à l’étranger, et exporté au Vietnam pour l’essentiel maïs et soja qui représentaient 70% des ventes argentines. – VNA