Bangkok, 12 septembre (VNA) - Le vice-Premier ministre thaïlandais chargé des affaires juridiques, Wissanu Krea-ngam, a déclaré que les partis politiques auraient 60 jours pour faire campagne en vue des élections législatives prévues en décembre 2018 après la récente levée partielle des activités politiques.

Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha. Photo: VNA 

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha et les membres du Cabinet ne sont pas autorisés à se présenter aux élections, bien qu'ils puissent devenir membres de conseils de direction ou consultants pour les partis politiques.

Si les élections générales ont lieu en février 2019, les élections locales sont prévues pour mai 2019.

Pendant ce temps, le vice-Premier ministre thaïlandais et ministre de la Défense, Prawit Wongsuwan, a démenti la rumeur d'un remaniement ministériel, qui devrait permettre aux membres du gouvernement de se présenter aux élections.

Lors du Forum de la Thaïlande 2018 récemment organisé à Bangkok sur le thème «Feuille de route politique et élections», les politiciens se sont engagés à augmenter le revenu des habitants locaux.

Le Parti démocrate s'est engagé à réduire les écarts de revenus et à accroître la participation locale dans l'élaboration de politiques, tandis que le parti Pheu Thai a déclaré que la politique économique devait répondre à la demande publique et s’est engagé à offrir des opportunités à des affaires et services financiers.

Anutin Charnirakul, chef du parti Bhumjaithai, a suggéré d’augmenter le produit intérieur brut de plus de 4,8%. Il a déclaré que les élections générales seraient reportées à la fin de 2019.

Selon la presse thaïlandaise, le secrétaire général de la Commission électorale (CE), Jarung Phumma, a déclaré que la commission était prête à commencer le processus de sélection des sénateurs et à l’achever dans 90 jours.

Selon la loi, la CE sera chargée de nommer 50 parlementaires et les 200 autres seront choisis par le Conseil national pour la paix et l’ordre. Plus tard, la liste des 250 parlementaires sera soumise à ce Conseil et au Premier ministre au début de 2019 avant de recevoir une approbation royale.

Le 7 septembre dernier, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha s'est engagé à empêcher la fraude et l’achat de votes lors des prochaines élections générales. -VNA