Les ministres de la Santé et de l’Intérieur s'expriment

La ministre de la Santé, Nguyên Thi Kim Tiên, et le ministre de l'Intérieur Nguyên Thai Binh sont montés au créneau, lundi devant le Comité permanent de l'Assemblée nationale, lors d'une séance de questions-réponses retransmise en direct à la télévision et à la radio.
La ministre de la Santé, Nguyên Thi Kim Tiên, et le ministre de l'Intérieur Nguyên Thai Binh sont montés au créneau, lundi devant le Comité permanent de l'Assemblée nationale, lors d'une séance de questions-réponses retransmise en direct à la télévision et à la radio.

La ministre Nguyên Thi Kim Tiên a ouvert le bal ce matin à Hanoi, soulevant des points importants, comme la main-d'œuvre destinée au secteur de la santé, les frais d’hospitalisation ou encore une meilleure éthique médicale.

Les programmes nationaux de prévention et de lutte contre des maladies ont, selon elle, apporté des succès concrets. Cependant, il demeure des problèmes majeurs tels le manque d’argent, la surcharge dans les grands hôpitaux ou encore la faible prise en charge de l’assurance-maladie.

Nous allons élaborer un programme national pour le développement du système sanitaire vers 2020 et à l’horizon 2030. L’accent sera mis sur l’installation d’un réseau hospitalier, des instituts de recherche et d’enseignement, a fait savoir Nguyên Thi Kim Tiên.

La priorité sera accordée aux projets urgents en cours d’achèvement aux niveaux local et central, comme les centres médicaux de hautes technologies. Enfin, la recherche d’investissements pour le secteur sanitaire sera également intensifiée, a-t-elle indiqué.

Toujours selon la ministre, une nouvelle grille tarifaire d’hospitalisation sera mise en place à partir du 15 avril, parallèlement à la mise en place d’une assurance-maladie pour toute la population et d’une réforme des salaires du personnel médical, période 2012-2020.

Donnant la note, la vice-présidente de l'Assemblée nationale Tong Thi Phong a demandé au secteur d'élargir le réseau d'hôpitaux de satellite pour diminuer la surcharge à l'échelon central et améliorer la compétence des cadres dans les centres de la santé d'envergure locale comme la qualité des prestations et de traitement médicaux, et de suivre l'enseignement du Président Hô Chi Minh: "le médecin est comme la douce mère".

Tong Thi Phong a exhorté le secteur à veiller à la construction des réseaux à la base, notamment dans les régions reculées et lointaines, à améliorer davantage la qualité des soins de la santé, à faire davantage preuve de responsabilité dans la découverte des épidémies, de rénover le mécanisme de gestion des finances, et à améliorer le niveau professionnel pour le corps des médecins

La séance d’interpellations s’est poursuivie cet après-midi au micro du ministre de l’Intérieur Nguyên Thai Binh qui a mis en lumière les insuffisances concernant l’embauche et la formation des cadres et fonctionnaires de l’État, tout en affirmant que ce recrutement avait été réformé pour garantir la qualité des employés.

Le responsable a également affirmé que le Parti et l’État accorde une attention particulière au contingent des cadres au niveau communal, car c’est l’administration qui est la plus proche de la population.

Le Bureau politique a demandé au ministère de l’Intérieur d’élaborer deux projets sur les régimes et politiques en faveur des cadres des communes et quartiers et de ceux qui travaillent dans les localités en difficulté, a fait savoir Nguyên Thai Binh.

Sur cette base et sur les résolutions du Parti, notre ministère proposera des solutions qui correspondent à la réalité. Dans l’immédiat, notre ministère a demandé au gouvernement d’amender l’arrêté 92 pour qu’il corresponde mieux à la réalité de chaque localité, a-t-il ajouté.

À propos des rémunérations, le ministre a indiqué que le Vietnam cherche à élaborer un programme global de réforme salariale pour la période 2012-2020.

Cette séance, une nouveauté dans les activités législatives, est organisée sous forme de vidéo-conférence, permettant ainsi aux délégations parlementaires de participer aux interpellations, à la population d'exercer son droit de supervision aux députés, et à ces derniers d'exercer leur droit de supervision aux ministres.

Les questions et les réponses montrent que nous avons obtenu des résultats importants en terme de soin de santé, de ressources humaines ou encore de gestion étatique, s'est félicité le président de l’Assemblée nationale Nguyên Sinh Hùng dans son discours prononcé en fin de séance.

Parallèlement, il reste beaucoup à faire. Nous avons des projets proposés par les deux ministres et leur demandons de les promouvoir pour qu’ils aboutissent à des résultats concrets, conformément à l’esprit du XIe Congrès national du Parti, a conclu le dirigeant. - AVI

Voir plus