Hanoi (VNA) - Au Vietnam, la Journée mondiale des donneurs de sang (14 juin) est célébrée depuis 2008. Au cours des 10 années passées, plus de 3.000 clubs de donneurs de sang ont été fondés, avec près de 135.000 membres. Des milliers de collectifs, de familles et d’individus ont été honorés pour avoir participé activement aux campagnes de don de sang.

La Journée mondiale des donneurs de sang célébrée avec faste au Vietnam. Photo: VNA

C’est en 2016 que le mouvement de don de sang a véritablement commencé à prendre de l’ampleur. Environ 1,5% de la population avait alors donné de son sang, pour un volume total de plus de 1.200.000 unités, répondant ainsi à plus de 60% de la demande. Désormais, plus aucun hôpital n’est en manque de sang, ne serait-ce qu’une seule journée. A l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang, une cérémonie en l’honneur de 100 donneurs exemplaires a eu lieu à Hanoi.

Cette année, la direction nationale du don sanguin a décidé de lancer l’Itinéraire Rouge à l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin, en commençant par Cân Tho et Hai Phong, parallèlement aux activités organisées en l’honneur des donneurs. Ces activités encouragent la population à participer. D’ailleurs, au mois de juin, les hôpitaux sont souvent en manque de sang. C’est donc un moment opportun pour lancer ce type de mouvement, explique Ngô Manh Quân, un responsable de l’Institut central d’hématologie et de transfusion sanguine, qui a organisé la cérémonie. 

«Itinéraire Rouge» est le nom d’un programme dont le but est d’encourager la population à donner du sang, et qui en est cette année à sa 6e édition. Il sera organisé dans 26 provinces et villes, du 14 juin au 15 juillet. L’objectif est de recueillir au moins 30.000 unités de sang.

Certaines personnes se montrent particulièrement généreuses lorsqu’il s’agit de donner du sang. C’est le cas de Hô Van Thuc, un habitant de la province méridionale de Dông Nai, qui a donné de son sang 64 fois et encouragé 1.800 autres personnes à faire de même. D’autres personnes, telles que Nguyên Ngoc Thành, Pham Thiên Hiên, Nguyên Đinh Tiên, Truong Huynh Duc, tous de Hô Chi Minh-ville, ou encore Vu Quang Hùng, de Khanh Hoa, ont donné aussi de leur sang plus de 60 fois…

Il faut promouvoir le rôle des comités de don sanguin à tous les échelons, faire en sorte qu’il y ait davantage de donneurs et honorer les personnes exemplaires du mouvement. Mais il importe aussi de perfectionner les politiques dans ce domaine, indique Truong Thi Mai, cheffe de la Commission centrale de la sensibilisation des masses.

Truong Thi Mai a demandé à la Direction nationale du don sanguin de modifier ses modes de communication pour encourager la population à participer au mouvement. Quant aux instituts d’hématologie et de transfusion sanguine de l’ensemble du pays, ils sont appelés à perfectionner leurs infrastructures pour mieux répondre à la demande de sang. – VOV/VNA