Un coin de la SARL Samsung Electronics Vietnam à Thai Nguyen (Nord). Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Les fabricants sud-coréens ont tourné leurs flux d’investissement direct étranger (IDE) de la Chine vers le Vietnam en raison de privilèges fiscaux, de coûts de main-d'œuvre moins élevés et d'autres conditions favorables.

Selon un rapport publié le 22 novembre par la Fédération des industries sud-coréennes, le Vietnam représente 17,7% du total des investissements directs à l'étranger de la République de Corée en 2017, en forte hausse par rapport à 3,7% en 1990.

En revanche, la part de la Chine dans les investissements directs sud-coréens à l'étranger est tombée à 27,6% en 2017, par rapport à 44,5% des années 2000.

En particulier, les petites et moyennes entreprises manufacturières sud-coréennes ont retiré des capitaux d’investissement de la deuxième économie du monde pour les placer au Vietnam.

Les investissements des petites et moyennes entreprises sud-coréennes au Vietnam ont dépassé la Chine pour la première fois en 2014, avec un capital total de 720 millions de dollars en 2017, contre 430 millions de dollars en Chine.

L'investissement direct des grandes entreprises sud-coréennes en Chine a diminué, mais le capital total de ces entreprises est toujours 2,7 fois supérieur au chiffre correspondant enregistré au Vietnam en 2017.

Le rapport indique que le Vietnam est devenu une destination d'investissement majeure pour les fabricants sud-coréens en raison de l'évolution de l'environnement d’affaires et des politiques au Vietnam et en Chine.

En 2008, la Chine a imposé un taux moyen de 25% aux entreprises à capitaux nationaux et étrangers.

En outre, la Chine a élargi sa liste de produits pour lesquels les entreprises à participation étrangère sont interdites ou restreintes, alors que le salaire minimum du pays a fortement augmenté.

En revanche, le Vietnam a exonéré d'impôt sur les sociétés pendant quatre ans pour les entreprises à capitaux étrangers opérant dans le secteur de la haute technologie. En outre, le pays supprime le plafond imposés aux investisseurs étrangers. -VNA