Hanoi (VNA) - 2017 a été une bonne année pour les exportations vietnamiennes. Le pays a réalisé un chiffre d’affaires de près de 201 milliards de dollars, soit une hausse de plus de 13% par rapport à 2016.

Photo d'illustration.

Pour le ministère de l’Industrie et du Commerce, la progression des exportations nationales s’explique par la hausse des ventes de téléphonie mobile et accessoires (39 milliards de dollars de chiffre d’affaires), d​e textile (25 milliards de dollars) et produits électroniques (22 milliards de dollars). Les meubles, les fruits et légumes ou encore les produits aquatiques ont également tiré leur épingle du jeu et les chiffres ont progressé tant en volume qu’en valeur.

Les entreprises exportatrices de meubles ont profité de la politique anti-dumping appliquée par les Etats-Unis sur les meubles chinois  pour conquérir le marché américain. Au premier semestre 2017, la filière meuble a réalisé un chiffre d’affaires de 3,66 milliards de dollars vers les Etats-Unis. Nguyen Ton Quyen, président de l’association des producteurs de bois et de produits sylvicoles du Vietnam explique:

« Les exportations vietnamiennes de produits sylvicoles ont enregistré une croissance de 15% par rapport à 2016. La filière devrait réaliser un chiffre d’affaires à l’export de 7,5 milliards de dollars. Cette croissance est tirée essentiellement par les marchés américains (2,8 milliards de dollars) et sud coréen (600 millions de dollars). Les exportations vers les nouveaux marchés comme l’Inde, le Canada, la Russie et le Moyen-Orient ont aussi augmenté ».

L’entrée en vigueur des accords de libre-échange ASEAN-Chine et Vietnam-République de Corée  ont très largement profité à la filière textile qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de dollars avec la Chine et la République de Corée en 2017. Un véritable record.

L’exportation des fruits et légumes a également fortement progressé pour atteindre 3,16 milliards de dollars fin novembre 2017 dépassant largement les exportations de riz, de thé, de noix de cajou et de caoutchouc jusqu’alors considérés comme produits phare du pays. Les fruits et légumes vietnamiens sont désormais présents sur les marchés réputés exigeants du Japon, des Etats-Unis, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande ou de la République de Corée. Tang Xuan Truong, directeur de la société Hung Viet explique:

« Les commandes sont très importantes mais notre société n’est pas encore capable d’y répondre. Les produits vietnamiens commencent à être appréciés des consommateurs étrangers ».

Les produits aquatiques restent le secteur poids lourd de l’export avec un chiffre d’affaires de 8 milliards de dollars en 2017, bien supérieur aux 7,4 milliards fixés en début d’année.

Ces bonnes performances devraient se poursuivre en 2018 compte tenu de la reprise de l’économie mondiale. –VOV/VNA