En 2013 la valeur des exportations de meubles a atteint 5,7 milliards de dollars soit une hausse de 19% par rapport à l’an 2012, et devrait atteindre 6,5 milliards de dollars tandis que celle des produits artisanaux est estimée à plus de 2 milliards de dollars.

C’est ce qui ressort du colloque organisé du 7 au 8 août dans la Mégapole du Sud par l’Association des entreprises de transformation du bois et de produits artisanaux de Hô Chi Minh-Ville (HAWA) autour du thème "Économie Vietnamienne en 2014 et perspectives commerciales pour le secteur de produits à base de bois ".

Selon Phan Chi Dung, chef du Département de l’industrie légère, relevant du ministère de l’Industrie et du Commerce, les marchés des meubles en général et des produits artisanaux en particulier sont en plein essor. Ce qui augure des bonnes perspectives pour le développement de l’industrie de transformation du bois dans le pays. Chaque année, le marché mondial des produits artisanaux enregistre environ 100 milliards de dollars repartis comme suit : États-Unis, 40 milliards de dollars, Japon 13 milliards de dollars, et Union européenne 9 milliards de dollars.

En outre, la demande en articles en bois domestiques poursuit sa montée en flèche parallèlement avec d’un côté, l’usage des fabricants et de l’autre, les besoins croissant en achat des articles en bois par la population. En moyenne, chaque foyer Vietnamien dépense annuellement environ 6 millions de dôngs pour les produits à base de bois.

Cependant, aux analyses des experts, bien que l’industrie de production de l’ameublement connaisse une forte croissance doublée d’un volume important d’exportations, la valeur ajoutée des articles en bois reste faible en raison d’une part moindre dans la production notamment concernant la sous-traitance.

À l’heure actuelle, 80% de la part du marché de meuble et de la décoration intérieure domestique reviennent aux multinationales à capitaux étrangers. Les entreprises nationales ne représentent que 20%. En cause, la forte présence des produits importés, principalement ceux à base du bois dans le marché domestique.

Selon les experts de l’industrie de l’ameublement, il est impératif de concentrer la production du meuble dans quelque 1.000 villages de transformation du bois avec des dizaines de ménages spécialisés dans la fabrication des produits artisanaux. De plus, les gestionnaires et des entreprises spécialisés devront promouvoir et renforcer le marché afin de valoriser le label des produits. -VNA