Les dirigeants de l'ASEAN et de la Chine ​lors de la cérémonie de commémoration des 25 ans des relations de dialogue ASEAN-Chine. Photo: VNA


Vientiane (VNA) - Les dirigeants de l'ASEAN (Association des nations d’Asie du Sud-Est) continuent d'exprimer leurs profondes préoccupations sur la situation en Mer Orientale dans la déclaration du président des 28e et 29e Sommets de l’ASEAN, rendue publique mercredi après-midi.

Selon la déclaration, lors de leurs 28e et 29e sommets tenus à Vientiane (Laos), les dirigeants de l’AEAN ont eu des discussions constructives et cordiales sur les futures orientations de l'ASEAN, en mentionnant un éventail de questions allant de l'économie, de la société à la politique et à la sécurité, en passant par l’édification de la communauté, les relations intérieures et extérieures.

En particulier, la déclaration du Président comprend une section particulière consacrée à la question de la Mer Orientale, soulignant que les dirigeants de l’ASEAN restent gravement préoccupés par les récents développements et ceux en cours, et prennent note des préoccupations exprimées par certains dirigeants sur les revendications ​territoriales et l’escalade des activités dans la région, qui ont érodé la confiance, augmenté des tensions et peuvent porter atteinte à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région.

Ils ont réaffirmé l'importance de maintenir et de promouvoir la paix, la sécurité, la stabilité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale.

Les dirigeants ont également "réaffirmé la nécessité de renforcer la confiance mutuelle, de faire preuve de retenue dans la conduite des activités et d’éviter les actions qui pourraient compliquer davantage la situation, et de poursuivre la résolution pacifique des différends conformément au droit international, ​dont la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer (CNUDM)".

Les dirigeants de l'ASEAN ont souligné l'importance de la non​ militarisation et de la retenue dans la conduite de toutes les activités, ​dont les revendications territoriales, ​afin de ne pas compliquer davantage la situation et aggraver les tensions en Mer Orientale.

Ils ont souligné l'importance de la mise en œuvre complète et effective de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

Dans la déclaration, les dirigeants ont noté les progrès et la nouvelle phase de consultations, et ont exhorté toutes les parties à travailler avec diligence pour la prompte adoption d'un code de conduite (COC) efficace, ​notamment en augmentant la fréquence des réunions d'officiels de haut rang de l'ASEAN-Chine et des réunions du Groupe de travail conjoint sur la mise en œuvre de la DOC.

Ils ont souligné l'urgence d'intensifier les efforts pour réaliser de nouveaux progrès substantiels dans la mise en œuvre de la DOC dans son intégralité, ainsi que les négociations substantielles pour la conclusion rapide du COC, dont les grandes lignes et la feuille de route du COC.

"Conformément à la mise en œuvre complète et effective de la DOC dans son intégralité, et en attendant la prompte adoption d'un COC efficace, nous avons insisté sur l'importance d'entreprendre l'édification de la confiance et des mesures préventives pour renforcer, entre autres, la confiance entre les parties", souligne la déclaration.

Les dirigeants ont salué l'adoption de la déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l'ASEAN et de la Chine sur la mise en œuvre complète et effective de la DOC.

Selon cette dernière déclaration, ils ont également salué la déclaration conjointe sur l'application du Code pour les rencontres en mer non planifiées (CUES) en Mer Orientale et les lignes directrices portant sur les contacts diplomatiques d'urgence en cas de situation d'urgence maritime, lesquels ont été adoptés le 7 septembre lors du 19e Sommet ASEAN-Chine pour commémorer le 25e anniversaire de leurs relations de dialogue. -VNA