Le Vietnam s’oriente vers une societe sans liquidites hinh anh 1Des participants au colloque « Promotion du paiement électronique dans l’ensemble du pays ». Photo: Vietnam+

Le paiement électronique est une tendance de développement évidente, contribuant à la croissance économique et à l’universalisation des services bancaires et financiers.

Bien que la résolution N° 02 du gouvernement sur l'amélioration de la compétitivité nationale en 2019, orientations pour 2021, consacre une partie importante de son contenu à la promotion du paiement électronique et à la fourniture de services publics en ligne au 4e niveau, les experts estiment que le développement du paiement électronique se heurte encore à de nombreux obstacles.

Un colloque intitulé « Promotion du paiement électronique dans l’ensemble du pays » a été organisé le 16 octobre par le portail électronique du gouvernement.

Avec l'explosion d'Internet et des technologies de l'information, le paiement électronique a apporté de nombreux utilitaires extrêmement importants, contribuant à réduire les coûts de la société liés à l’émission et la circulation des monnaies.

Cependant, le nombre de fonctionnalités et applications pour les utilisateurs est encore modeste et la plupart se concentrent sur le paiement des factures d'eau, de téléphone, d'électricité.

La sécurité est l’une des préoccupations majeures des utilisateurs des moyens de paiement électronique, a déclaré Phung Anh Tuan, secrétaire général de l’Association des investisseurs financiers du Vietnam (VAFI).

Par conséquent, le paiement en espèces reste un moyen que de nombreux consommateurs choisissent malgré le fort développement technologique dans ce domaine.

Pham Trung Kien, directeur général de Viettel Digital Services Corporation, a déclaré que si le paiement en espèces ne prenait que quelques secondes, il faudrait plus de temps pour le paiement électronique.

Citant les résultats d’une enquête menée récemment à Hue (province de Thua Thien-Hue, Centre), il a souligné que seulement 7% des habitants savaient comment télécharger une application sur un téléphone portable.

Pour augmenter la faisabilité du paiement électronique, il faut assurer sa convivialité, a-t-il ajouté.

 

 
Le Vietnam s’oriente vers une societe sans liquidites hinh anh 2Dang Hoang Hai, chef du Département de l’e-commerce et de l’économie numérique. Photo: Vietnam+

Selon Dang Hoang Hai, chef du Département de l’e-commerce et de l’économie numérique, revelant du ministère de l’Industrie et du Commerce, le paiement en espèces n’est pas mauvais mais constitue un obstacle pour le développement de l’e-commerce.

Expérimenter le paiement électronique permet aux utilisateurs de découvrir ses avantages par rapport au paiement en espèces, a-t-il estimé.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce organisera prochainement Online Friday - un grand événement d’achat en ligne – visant à promouvoir le développement de l’e-commerce et le paiement électronique.

La valeur totale des paiements électroniques interbancaires au Vietnam en 2018 a dépassé 73 billiards de dongs, en hausse de 25% sur un an. En moyenne, plus d'un demi-million de transactions ont été réalisées avec succès pour une valeur de 289 billions de dongs (soit 13 milliards de dollars).

Selon une étude réalisée par le cabinet d’audit PwC, le Vietnam figure parmi les marchés de paiement mobile connaissant la plus forte croissance au monde. En 2018, la valeur des paiements mobiles a augmenté d’environ 170% par rapport à l’année précédente.

Le taux de paiements électroniques et mobiles est en augmentation constante, mais en réalité, les espèces sont toujours principalement utilisées dans les petites transactions. Le gouvernement tient à promouvoir les paiements sans numéraire, car ces derniers réduiront les activités économiques clandestines, élargissant la possibilité d'accéder aux services financiers bancaires auprès des habitants. Les consommateurs bénéficieront donc d'une économie de temps, de coût et d'une sécurité renforcée. Les vendeurs ou fournisseurs minimiseront également les risques de stockage, d’expédition et de traitement des espèces.

Au cours de la première phase du projet de développement des paiements sans numéraire au Vietnam pour la période 2016-2020, les banques nationales ont déployé de nombreux services sur des bases technologiques telles que l'authentification biométrique, l'application des codes QR, paiement par contact et par puce sans contact...

A part les banques, de nombreuses unités administratives publiques telles que douanes et hôpitaux ont également pour objectif de développer le paiement électronique. Les données de la Banque d’État fin 2018 indiquaient que 50 banques coopéraient pour collecter les droits de douane et que 99% des entreprises étaient assujetties à la taxe électronique.

En plus du facteur habituel, les banques reconnaissent que le processus de mobilisation des personnes pour passer à un paiement sans espèces reste difficile en raison des facteurs de risque pour la sécurité et la connexion pas étroite entre fournisseurs de services publics et banques./. (Vietnam+)