Photo d'illustration: VNA


Hanoi, 4 mai (VNA) - Le Vietnam s'oppose fermement à la décision unilatérale de la Chine d'interdire la pêche en mer Orientale, dont dans certaines zones maritimes du Vietnam, du 1er mai au 16 août 2019, a déclaré la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Le Thi Thu Hang.
 
 Mme Hang a fait cette déclaration en répondant aux questions des journalistes sur l'interdiction de la pêche par la Chine le 4 mai.
 
 Elle a précisé que l’interdiction violait la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoang Sa (Paracels) ainsi que les droits et intérêts légitimes du pays dans ses zones maritimes.
 
 Elle a également enfreint le droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS de 1982), et est contraire à l'esprit et au libellé de la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC) entre l'Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et la Chine, ainsi que l’accord Vietnam-Chine sur les principes fondamentaux régissant le règlement des problèmes en mer, a ajouté Mme Hang.
 
 "Le Vietnam dispose de bases juridiques suffisantes et de preuves historiques attestant de sa souveraineté sur les archipels de Hoang Sa et de Truong Sa (Spratly), et de droits légitimes sur ses eaux conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982", a déclaré la porte-parole.
 
 Les mesures visant à préserver les ressources biologiques doivent être prises conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 et ne pas porter atteinte aux droits souverains et à la juridiction en mer des pays concernés, a-t-elle noté. -VNA