New York (VNA) – Le Vietnam a affirmé son engagement à participer activement au maintien de la paix de l’ONU, lors de la conférence ministérielle de l’ONU sur le maintien de la paix tenue vendredi 29 mars à New York.
 
Le vice-ministre vietnamien de la Défense, Nguyên Chi Vinh, lors de la conférence ministérielle de l’ONU, le 29 mars à New York. Photo: VNA

"Le gouvernement vietnamien s’engage fermement à participer activement au maintien de la paix de l’ONU ", a affirmé le vice-ministre de la Défense et chef du Comité de pilotage du ministère de la Défense sur la participation du Vietnam aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, Nguyên Chi Vinh.

Le Vietnam salué également l’initiative "Action pour le maintien de la paix" de l’ONU, à laquelle le pays est partie, a-t-il déclaré, soulignant la détermination du gouvernement vietnamien en faveur de l’instauration de la paix durable et de la sécurité dans le monde.

Le vice-ministre Nguyên Chi Vinh a fait savoir que le Vietnam avait coordonné avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) l’organisation d’un séminaire au siège de l’ONU, à New York, sur le thème "Surmonter les conséquences de la guerre pour la paix et le développement durable".

"Le Vietnam soutient fermement l’initiative de l’ONU pour la participation des femmes aux opérations de paix", a-t-il indiqué, rappelant que le pays a envoyé en 2018 une femme officier d’état-major servir au Soudan du Sud sous la bannière de l’ONU qui l’a félicitée pour son excellent travail accompli.

En octobre 2018, le Vietnam a déployé au Soudan du Sud un hôpital de campagne de niveau 2 dont 17% sont des femmes. Elles ont été appréciées par l’ONU pour leur capacité, leur qualification et leur sens de discipline. Dans les temps à venir, le pays continuera d’envoyer des femmes officiers d’état-major dans des régions en Afrique.
 
"À la fin de 2019, le Vietnam envisage d’organiser conjointement avec le PNUD un séminaire international sur le thème Les femmes et les activités de maintien de la paix de l’ONU ", a-t-il fait savoir.

"En 2020, le Vietnam postulera au poste de membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, et souhaite obtenir du soutien des nations et amis pour pouvoir contribuer davantage à la paix, à la sécurité et au développement du monde", a-t-il souligné.

Recentrage et renforcement des opérations
 
Vue de la conférence ministérielle de l’ONU sur le maintien de la paix, 29 mars à New York. Photo: VNA

Plus de 500 délégués de plus de 150 pays et organisations internationales ont participé à cette réunion pour réaffirmer leur engagement en faveur du maintien de la paix de l’ONU.

"Au fil des décennies, nos opérations de maintien de la paix ont aidé des pays, du Libéria et de la Sierra Leone, en passant par le Timor-Leste et le Cambodge, à passer d’un conflit à la paix. Elles protègent des centaines de milliers de civils, appuient des solutions politiques aux conflits et aident à préserver les cessez-le-feu. Mais à mesure que les conflits deviennent plus complexes et à haut risque, nos opérations doivent suivre le rythme", a déclaré en ouverture le secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

"Rendre nos missions plus fortes et plus sûres est l’un des éléments clés de mon initiative Action pour le maintien de la paix , ainsi que recentrer le maintien de la paix sur des attentes plus réalistes et mobiliser un soutien accru pour des solutions politiques", a-t-il indiqué.
 
Au début de la réunion ministérielle, le chef de l’ONU a remis à une femme Casque bleue brésilienne, Marcia Andrade Braga, déployée en République centrafricaine, le Prix du Défenseur de l'égalité des sexes de l'ONU.
 
L’actrice Angelina Jolie, cofondatrice de l’Initiative pour la prévention de la violence sexuelle dans les conflits (PSVI) et Envoyée spéciale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a prononcé un discours vendredi après-midi. – VNA