Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Le Vietnam tropical n’a pas fini de séduire par ses sites exceptionnels et la convivialité de sa population, mais le pays a encore des progrès à faire pour lutter contre les embouteillages et la pollution atmosphérique.

Ce constat a été établi lors d’un séminaire qui a réuni le 5 septembre à Hô Chi Minh-Ville environ 350 délégués, dont près de 300 acheteurs internationaux et représentants des services du tourisme de Hanoi, Quang Ninh, Quang Binh, Dà Nang, Kiên Giang et Hô Chi Minh-Ville.
 
La baie de Ha Long. Photo: VNA

Du Nord au Sud, le Vietnam déploie des décors magnifiques entre patrimoines de l’UNESCO comme la baie de Ha Long, plages charmantes à sable fin baignant dans les eaux turquoise, paysages montagneux, reliefs karstiques et rizières en gradins.

Dans les salons professionnels, le Vietnam s’affiche comme une destination phare même si la concurrence grandit. Les arrivées internationales se sont établies à plus de 10,4 millions durant les huit premiers mois de cette année, en hausse de 22,8% en rythme annuel.

Cependant, dans les métropoles vietnamiennes, l’accroissement de la population et du nombre de véhicules individuels, mais aussi les infrastructures de transports urbains insuffisants, posent un problème pour le développement touristique.

La congestion du trafic est non seulement un casse-tête des grandes villes vietnamiennes mais aussi des pays dans la région et le monde, a reconnu le directeur adjoint du Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, La Quôc Khanh.

Le Vietnam en général et Hô Chi Minh-Ville en particulier s’efforcent de trouver des solutions à ce problème, a-t-il fait savoir. Hô Chi Minh-Ville et Hanoi ont lancé des projets de métro qui seront mis en service dans les temps à venir, contribuant à améliorer la situation des transports. – VNA