Tokyo  (VNA) – Une délégation intersectorielle de ministères de la Défense, de la Sécurité publique, de la Justice, des Affaires étrangères, conduite par la cheffe du Département de la loi et du traité international du ministère des AE Le Thi Tuyet Mai a participé à la 57e conférence annuelle de l'Organisation consultative juridique pour les pays d'Asie et d'Afrique (AALCO), tenue récemment au Japon.

Lors des débats et des contacts en marge de la conférence, la délégation vietnamienne a souligné les points de vue et la position du Vietnam d’estimer le rôle du droit à tous niveaux, national, régional et international ; de régler les différends internationaux ; maintenir la paix dans la région et le monde ; promouvoir la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable ; respecter le droit international, dont la Charte de l’ONU, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982.

Les Vietnamiens ont cité les efforts du Vietnam, de concert avec l’ASEAN et les pays de partenariat, de développer la communauté de l’ASEAN basée sur le droit, d’appeler les parties à non recours à la violence ou à la menace d’y recourir, d’édifier la région d’Asie du Sud-Est de paix, de stabilité et de prospérité. La délégation vietnamienne a affirmé les efforts du Vietnam de respecter les engagements internationaux et d’accélérer la gestion responsable de la pêche et la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

Ces dernières années, le Vietnam a promulgué de nouvelles règlementations sur la sécurité du réseau, conformément au droit international, visant à édifier un espace de réseau sain et ne nuisant pas la sécurité nationale, l’ordre social, les droits et intérêts légitimes des organes, des organisations et des individus.

En 2018, le Vietnam a ratifié et devenu le 10e membre du Traité d'interdiction des armes nucléaires. Il a participé à la Conférence intergouvernementale sur un instrument international juridiquement contraignant se rapportant à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer et portant sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine des zones ne relevant pas de la juridiction nationale.

La 57e conférence annuelle de l'Organisation consultative juridique pour les pays d'Asie et d'Afrique (AALCO) a eu lieu du 8 au 12 octobre à Tokyo au Japon, attirant des représentants des 37 pays membres, dont six pays de l’ASEAN et six délégations d’observateurs. Prenant la parole lors de l’ouverture, le ministre japonais des AE, Taro Kono, a souligné les contributions de l’organisation au développement du droit international et réaffirmé l’importance d’estimer le rôle du droit au niveau mondial. Selon lui, il faut édifier un mécanisme international basé sur le droit pour maintenir et promouvoir le développement en Asie et en Afrique.

L’AALCO est une organisation internationale intergouvernementale crée en 1956 au sein du Mouvement des non-alignés de l’Asie et de l’Afrique, ayant pour but d’échanger de points de vue, d’expériences et d’informations des pays de l’Asie et de l’Afrique sur le droit international. Elle compte à présent 47 pays membres en Asie et en Afrique.

En 2017, le Vietnam est devenu membre officiel de l’AALCO. Auparavant, il avait participé à l’AALCO en tant qu’observateur. -VNA