Hanoi (VNA) – Le Vietnam dont le satellite de télédétection MicroDragon a été lancé dans l’espace le 18 janvier, à 09h50, heures locales, depuis le centre spatial d’Uchinoura, au Japon, a affirmé sa capacité de maîtriser les technologies de conception et de fabrication des satellites.
 
MicroDragon représente une nouvelle étape pour le Vietnam dans son processus de maîtrise des technologies de conception et de fabrication des satellites. Photo : VNA

Micro Dragon marque une nouvelle étape dans le processus d’appréhension et de maîtrise progressives de la technologie de conception et de fabrication de satellites au Vietnam, a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) le directeur adjoint du Centre spatial national du Vietnam (VNSC), Vu Anh Tuân.

Ce satellite de télédétection, caractérisé par sa forme cubique, d’un poids de 50 kg et d’un format de 50 x 50 x 50 cm, aura pour mission de collecter des données au service de l’aquaculture. Il observera aussi les régions maritimes pour une meilleure évaluation de la qualité de l’eau, localisera les ressources aquatiques et suivra les changements environnementaux.

Il a été fabriqué par des ingénieurs du VNSC qui avait développé avec l’Université de Tokyo le microsatellite PicoDragon (10 x 10 x 11,35 cm, pour un kilogramme). Cet engin mis en orbite en novembre 2013 a pour mission de photographier la Terre et de réaliser des essais de communications par radio amateur après sa mise en orbite en octobre prochain. 

Le fait d’avoir ses propres satellites aidera le Vietnam à produire des satellites à des fins multiples, non seulement ceux pour observer la Terre, mais aussi pour alerter sur les catastrophes naturelles ainsi que pour prévenir et lutter contre les  changements climatiques, a indiqué le Docteur Vu Anh Tuân.

Le Vietnam ne dépendra plus de tiers pour la production de satellites, et la fabrication de satellites au Vietnam entraînera le développement d’autres industries telles que celles des matériaux, de la mécatronique, de l’automatisation, a-t-il ajouté.

En avril 2008, le pays a marqué sa présence sur la carte des technologies spatiales en mettant en orbite son premier satellite, Vinasat-1, lancé depuis Kourou en Guyane française, grâce auquel on peut atteindre les régions les plus reculées du territoire. En 2012, le satellite Vinasat-2 a été officiellement envoyé dans l’espace. Comme Vinasat-1 en 2008, il a été lancé par la fusée Ariane 5 d’Arianespace depuis le site de Kourou.

En mai 2013, VNREDSat-1, satellite d’observation de la Terre, a été mis en orbite -  également depuis Kourou. La même année, le microsatellite PicoDragon, a été lancé vers la Station spatiale internationale (ISS). – VNA