Lignes de production de pièces automobiles à la Sarl Keihin Việt Nam. Photo: VNA

 

Hanoï (VNA) - Le nouveau tigre économique asiatique est le Vietnam qui émerge comme l'une des économies ayant une croissance la plus rapide au monde, a noté la banque centrale du Qatar (QNB) dans son "commentaire économique" hebdomadaire publié sur le site: https://thepeninsulaqatar.com.

Une série d'indicateurs montre l'essor économique du Vietnam. La croissance du PIB a progressé de 7,1% lors du premier semestre de 2018, soit une progression la plus rapide depuis 2011. Pendant la même période, la production manufacturière a connu une hausse de 13,1% et les exportations de marchandises ont augmenté de plus de 20% en glissement annuel.

La capacité d'attrait des investissements directs étrangers du Vietnam dans les secteurs tels que l'habillement, la chaussure, l'électronique, ont été la clé de la réussite du secteur manufacturier et des exportations. Entre janvier et juin, le Vietnam a attiré 13 milliards de dollars d'IDE, soit une hausse de 11% en glissement annuel. Selon les récentes données du Fonds monétaire international (FMI) , le PIB du Vietnam en 2017 s'est élevé à environ 220 milliards de dollars.

Ce succès économique  est remarquable car il survient à un moment où de nombreuses économies en développement ont du mal à égaler le succès des "tigres" antérieurs en Asie comme Singapour ou la République de Corée.

La base du succès du Vietnam est évidente: une démographie et la situation géographique favorables, la stabilité politique, etc.

Selon une étude récente du groupe d'expert de Brookings Institute aux États-Unis, il y a trois facteurs très importants qui ont fait le succès du Vietnam.

Premièrement, le Vietnam a ardemment poursuivi la libéralisation du commerce, tant sur le plan bilatéral que multilatéral, afin de s'intégrer à l'économie mondiale et d'accélérer les IDE.

Deuxièmement, ses investissements  dans l'éducation, ont été impressionnants, aidant le pays à maximiser son potentiel démographique. Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui teste les élèves du secondaire en mathématiques, en sciences et dans d'autres matières, a classé le Vietnam au 8e rang des 72 pays participants, devant de nombreuses grandes économies de l'OCDE.

Troisièmement, les investissements dans les ressources humaines ont été soutenus par des progrès dans l'amélioration du climat des affaires. Le Vietnam a régulièrement progressé dans l'indice de compétitivité du Forum économique mondial et dans l'enquête sur la facilité de faire des affaires de la Banque mondiale.

Aussi impressionnantes que les récentes réalisations économiques du Vietnam ont été, le pays ne peut pas se permettre de s'endormir sur ses lauriers. Comme nous l'avons déjà souligné, les IDE ont été largement concentrés dans les secteurs du textile et de l'électronique. Les emplois créés par ces investissements ont tendance à être relativement peu qualifiés et peu rémunérés, avec une faible valeur ajoutée. Ainsi, le Vietnam pourrait être touché par les tensions commerciales sino-américaines à court terme.

Les perspectives de croissance rapide dans le secteur tertiaire sont très prometteuses, notamment dans le tourisme. Selon QNB, en juin dernier, le nombre de touristes au Vietnam a connu une augmentation de près de 25% en glissement annuel. -VNA