La 46ème réunion du Comité consultatif du Plan de Colombo (CCM46) a débuté à Hanoi le 30 octobre.


Hanoi, 31 octobre (VNA) - La 46ème réunion du Comité consultatif du Plan de Colombo (CCM46) a débuté à Hanoi le 30 octobre. C'est la première fois que le Vietnam accueille l’importante session du Plan de Colombo, qui se concentre sur l'égalité des sexes.
 
 Cette manifestation de deux jours réunit près de 100 délégués de 23 pays membres, des représentants du secrétariat du Plan de Colombo et de nombreux ministères et organismes vietnamiens, ainsi que des observateurs.
 
 Dans son discours d'ouverture, le ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Dao Ngoc Dung, a souligné l'importance de la réunion, qui a lieu tous les deux ans, en précisant que la priorité absolue du Plan de Colombo visait à combler les lacunes et à définir des orientations pour la coopération entre les pays membres au cours des deux prochaines années.
 
 Le ministre Dao Ngoc Dung a salué la précieuse coopération apportée par le Plan de Colombo au Vietnam, notamment en aidant le pays à former plus de 500 personnes dans divers domaines tels que la prévention de la toxicomanie, l'administration publique, la protection de l'environnement, le développement économique privé et l'égalité des sexes.
 
 Il a souligné que le Vietnam avait choisi le thème de l'égalité des sexes pour cette réunion, car il s'agissait d'un domaine préoccupant qui avait été intégré à tous les programmes de développement socio-économique du pays.
 
 Le Vietnam a obtenu des résultats remarquables en termes de mesures d'égalité des sexes et est l'un des pays ayant le meilleur indice d'égalité des sexes, se classant au deuxième rang des pays de l'ASEAN, a-t-il déclaré.
 
 Le ministre a toutefois noté que le Vietnam faisait encore face à de nombreux défis, tels que les nouvelles exigences de la quatrième révolution industrielle, la violence familliale, la violence à l'égard des jeunes filles et la traite des femmes. Il a déclaré qu'il était important de renforcer la coopération étroite entre les pays membres pour le partage d'expériences, la mise en œuvre de programmes et de cours sur l'égalité des sexes, ainsi que la poursuite des programmes de prévention de la toxicomanie et de désintoxication, en particulier des drogues synthétiques.
 
 Il a mis en exergue la participation de plus en plus active du Vietnam à la gestion des activités du Plan de Colombo, telles que sa candidature retenue au poste de directeur du programme de conseil en matière de drogue en 2009-2011 et le secrétaire général du Plan de Colombo pour la période 2018-2022.
 
 S'adressant à l'événement en tant que président de la CCM46, le vice-ministre des Affaires étrangères, Le Hoai Trung, a souligné certains des effets positifs des cours de formation fournis au Vietnam par le Plan de Colombo au cours de son développement national.
 
 Il a déclaré que la réunion offrait aux pays membres une bonne occasion de réévaluer les objectifs et les propositions mises en œuvre au cours des deux dernières années, et de définir les orientations appropriées du Plan de Colombo pour améliorer son rôle et son influence.
 
 La secrétaire générale du Plan de Colombo, Phan Kieu Thu, a présenté le programme cible au cours de son mandat, en particulier les objectifs pour les deux prochaines années.
 
 Les participants ont également entendu le rapport annuel sur le fonctionnement du secrétariat du Plan de Colombo, ainsi que ceux sur les programmes de formation et de renforcement des capacités.
 
 Ils ont également discuté et convenu des orientations et des activités du Plan de Colombo pour les deux prochaines années, ainsi que des engagements de chaque pays membre.
 
 Le Plan de Colombo pour la coopération au développement socioéconomique en Asie-Pacifique a été conçu lors de la Conférence du Commonwealth sur les Affaires étrangères tenue à Colombo, au Sri Lanka, en janvier 1950 et lancé officiellement en 1951.
 
Avec ses 27 membres officiels, le Plan de Colombo est un forum de discussion sur les besoins en développement, le partage d’expériences, la mise en œuvre de programmes visant à renforcer le développement socioéconomique et l’appui aux pays les moins avancés de la région.
 
 Le Plan de Colombo fonctionne principalement en organisant des cours de formation et en aidant ses pays membres à développer leurs ressources humaines. Il gère actuellement quatre programmes de formation, notamment le Programme de conseil en matière de drogue (DAP), le Programme d’administration publique et l’environnement (PPA & ENV), le Programme de développement du secteur privé (PPSD), le Programme de bourses d’études à long terme (LTSP), le Programme sur les questions relatives aux genres (GAP).
 
Depuis son adhésion officielle à l’organisation en 2003, le Vietnam a envoyé près de 400 fonctionnaires suivre des cours de formation dans le cadre des programmes de coopération du Plan de Colombo dans les domaines de la prévention de l’abus des drogues, de l’administration publique, de la santé reproductive et de la protection de l’environnement. –VNA