Donald Trump et Kim Jong-un à Hanoï. Photo: VNA/AFP

Hanoï (VNA) – Le Vietnam a bien assumé son rôle de pays hôte du deuxième sommet Etats-Unis-République populaire démocratique de Corée (RPDC) et ses efforts ont été reconnus par les parties concernées, a déclaré le professeur Stephen Noerper, directeur de Korea Society.

Lors d’une interview accordée au correspondant de l’Agence vietnamienne d’information aux Etats-Unis sur les perspectives de paix dans la péninsule coréenne, Stephen Noerper a estimé qu’après ce sommet, le Vietnam pourrait être invité à organiser le troisième sommet. La visite d’amitié officielle au Vietnam du président nord-coréen Kim Jong-un revêtait une signification, témoignant de son souhait d’étudier le pays, a-t-il précisé.

A propos des résultats du sommet, Stephen Noerper a indiqué que les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne était un processus complexe. Les Etats-Unis souhaitent davantage, pas seulement la destruction du centre nucléaire de Yongbyon car ils savent que la RPDC a d’autres. La RPDC, pour sa part, souhaite voir la levée totale des sanctions. Cependant, les Etats-Unis n’acceptent pas cette demande de la RPDC s’ils ne voient pas d'avancées de sa part. C’est la raison pour laquelle les négociations ont pris fin.

Selon lui, ce n’est pas un mauvais résultat car les deux parties ont montré leur volonté de dialogue et la poursuite des négociations dans le futur. Il a espéré une déclaration de paix entre les deux pays dans le futur. -VNA