En 1945, l'économie vietnamienne était une économie agricole désuète et parcellisée, la production industrielle était petite et paralysée. Dès la Révolution d'août 1945, la situation nationale était extrêmement difficile et compliquée, l'économie était épuisée, les fonds publics étaient presque vides.

Quasi nul en 1945, le produit intérieur brut du Vietnam a atteint 14 milliards de dollars en 1985, et réalisé une grande avancée après le lancement du Renouveau pour s’élever à plus de 267 milliards de dollars en 2019, se classant au 46e rang mondial.

En particulier, le secteur agricole est l'un des piliers de l'économie, après une période de pénurie alimentaire prolongée. L'industrie, la transformation et la fabrication ont connu des changements radicaux et complets. En particulier, l'industrie du tourisme devient rapidement un nouveau moteur de croissance pour le Vietnam.

A ce jour, le Vietnam a signé 16 accords de libre-échange. Il entretient actuellement des relations commerciales avec 224 partenaires, dont plus de 70 pays qui sont des marchés d'exportation. 71 pays ont accordé au Vietnam le statut d’économie de marché.

Récemment, à l'occasion du 75e anniversaire de la Fête nationale (2 septembre), le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a déclaré que 2020 était une année spéciale en raison des ravages de la pandémie de COVID-19 sur la santé  humaine ainsi que les activités économiques dans le monde, causant des instabilités sociopolitiques. Bien que fortement affectée par la pandémie, l'économie vietnamienne est toujours stable. En effet, le PIB national au premier semestre 2020 a enregistré une croissance positive de près de 2%.

Le Vietnam n’a jamais eu une telle potentialité, une telle position et un tel prestige. Le panorama se reflète dans ses réalisations économiques de ces 75 dernières années de forte transformation. Parti les mains vides, le Vietnam a bâti une économie dynamique pour la prospérité./.