Le tourisme communautaire dans le Nord-Ouest hinh anh 1Les touristes étrangers se rendent chez les Thai à Diên Bien. Photo: dangcongsan.vn

Hanoï (VNA) - Pour les touristes en mal de nature et de paysages grandioses, le Nord-Ouest du Vietnam est la région idéale. Et pour peu qu’ils aient envie aussi de découvrir des cultures traditionnelles, ils seront comblés...  Depuis quelques années, le tourisme communautaire est en plein essor et les populations locales sont ravis de profiter de cette nouvelle manne.

La région du Nord-Ouest compte six provinces: Hoà Binh, Son La, Diên Biên, Lai Châu, Lào Cai et Yên Bai. Elle regorge de hauts lieux touristiques tels que le Fansipan, réputé pour être le toit de l’Indochine culminant à 3.143 mètres d’altitude, la station climatique de Sa Pa, le col d’Ô Quy Hô, les plateaux de Sin Hô et de Môc Châu, les rizières en terrasse de Mù Cang Chai, le lac Pa Khoang, la réserve naturelle de Muong Phang ou encore la vallée de Mai Châu. Ses paysages encore sauvages attirent les voyageurs vietnamiens et étrangers amoureux de la nature et épris de beauté paisible.

«J’ai décidé de découvrir le Nord-Ouest car les paysages sont grandioses et l’air est pur. Les locaux comptent désormais sur le tourisme communautaire pour sortir durablement de la pauvreté et prospérer sur leur terre natale. J’ai passé un séjour vraiment formidable chez eux. Peut-être que je reviendrai», indique Trân Thu Hà, une touriste de Hanoi en visite à Lai Châu.

 

Le tourisme communautaire dans le Nord-Ouest hinh anh 2Photo : VNA


Le Nord-Ouest abrite un grand nombre d’ethnies minoritaires avec une diversité culturelle et gastronomique authentique et riche en couleurs. Le visiteur sera fasciné par leur habitat, leur mode de vie, leurs fêtes, leurs coutumes, leurs chants et danses et leurs traditions vestimentaires. La région propose une cuisine simple mais délicieuse faite à base de produits locaux.

Ces dernières années, de nombreuses coopératives du tourisme communautaire ont été créées au sein des villages et des hameaux. La famille de Diêu Van Vinh, un Thaï de la commune de Muong Chiên, dans la province de Son La, héberge les touristes selon la formule de la maison d’hôte depuis trois ans.

«En 2019, nous avons accueilli 200 touristes vietnamiens et étrangers. Nous proposons des services d’hébergement mais aussi de restauration. Les touristes aiment notre cuisine traditionnelle», nous dit Diêu Van Vinh.

Pour maintenir durablement l’afflux touristique, les autorités locales s’appliquent à sensibiliser les minorités aux bienfaits du tourisme communautaire axé sur la préservation culturelle et la protection de l’environnement. L’amélioration de la qualité des circuits et des services sont aussi crucial pour permettre aux touristes de prolonger leur séjour dans cette région au charme assuré.-VOV/VNA