Le ramboutan vietnamien est exporté vers la Nouvelle-Zélande depuis cette année 2018. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - 2018 marque le début des exportations de ramboutans vietnamiens vers la Nouvelle-Zélande et ce après plusieurs années de négociations entre les deux pays.

L’information a été officiellement annoncée lors d’une cérémonie organisée mardi matin, 10 avril, par le Département de protection des végétaux du ministère de l'Agriculture et du Développement rural et l’ambassade de Nouvelle-Zélande au Vietnam.

Cette décision intervient après une rencontre entre le vice-Premier ministre Vuong Dinh Hue et des dirigeants du gouvernement néo-zélandais en juillet dernier lors de sa visite de travail officielle dans ce pays.

Selon le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural Le Quoc Doanh, cet événement marque un jalon important dans la coopération agricole entre le Vietnam et la Nouvelle-Zélande, en particulier s'agissant du commerce des produits agricoles.

Le visa du ramboutan au marché néo-zélandais ouvrira de nouvelles opportunités pour les fruits vietnamiens en affirmant l’amélioration de leur qualité. Wellington impose en effet des critères de qualité très stricts en matière de qualité et de quarantaine.

"A chaque fois que les fruits vietnamiens correspondent aux standards élevés d'un pays donné, un effet domino leur permet rapidement d'accéder à d'autres marchés requérant des exigences comparables", a ajouté le vice-ministre.

Il s’est déclaré convaincu qu’avec l’implication active des localités, des entreprises et des paysans, les fruits vietnamiens gagneraient rapidement en qualité pour s'exporter bien plus facilement.

Selon la réglementation internationale sur les importations de fruits frais, les ramboutans doivent répondre à des critères stricts avant d'être examinés par les importateurs. La Nouvelle-Zélande n'autorise que l’importation des biens et produits qui passent par une analyse des risques et ses normes de quarantaine comptent parmi les plus strictes du monde.

Actuellement, le Vietnam n'exporte que deux types de fruits frais en Nouvelle-Zélande: la mangue et le fruit du dragon.

Les exportations  nationales de fruits et légumes ont atteint 3,5 milliards de dollars en 2017. Au premier trimestre de cette année, elles se sont chiffrées à 934 millions de dollars, soit une hausse de 33,4% en glissement annuel. Il s’agit évidemment d’un signe positif pour le secteur agricole vietnamien. ​-VNA