Hanoï, 14 août (VNA) - Le président philippin Rodrigo Duterte a limogé 20 officiers, dont plusieurs colonels et un général, pour des accusations de fraude et de corruption dans l’achat de fournitures médicales militaires.

Le président philippin Rodrigo Duterte. Photo: AFP

Parmi ceux-ci, figurent notamment le général de brigade Edwin Leo Torrelavega, chef du commandement des services sanitaires des forces armées philippines (AFPHSC), le colonel Antonio Punzalan du bureau de la logistique de l'AFPHSC, et plusieurs employés du Centre médical des forces armées des Philippines, a annoncé le porte-parole du président Harry Roque.

Les personnes licenciées ont été accusées d’être impliquées dans 17 cas de faux achats de fournitures, de médicaments et de matériel à des prix exagérés.

Une telle «livraison fantôme» s'élevait à elle seule à 1,49 million de pésos philippins (environ 28.000 dollars), a-t-il précisé.

En plus de perdre leur emploi, ces officiers militaires de haut rang seront également poursuivis en cour martiale.

Les noms d’autres officiers impliqués seront publiés dans les prochains jours, selon M. Roque.

Dans le cadre de sa campagne de lutte contre la corruption, M. Duterte a limogé des dizaines de fonctionnaires. -VNA