Kuala Lumpur, 28 août (VNA) - La Malaisie ira de l'avant avec l'accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP), a déclaré le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad.

Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad. Photo: XInhua/VNA

 

Le Premier ministre Mahathir a réaffirmé l’engagement de la Malaisie envers cet accord impliquant 11 pays lors d’une récente interview accordée à une chaîne de télévision thaïlandaise.

Il a déclaré qu'après le retrait américain, la Malaisie ne doit plus craindre la condition permettant aux entreprises de poursuivre les gouvernements. En outre, la dominance américaine sur les autres pays est moindre.

"Le gouvernement précédent avait déjà signé pour devenir membre. Nous ne pouvons pas nous retirer sans perdre notre crédibilité, alors nous devrons aller de l'avant avec le CPTPP", a-t-il déclaré.

Selon un fonctionnaire malaisien, la réponse du Premier ministre Mahathir est une réaffirmation longtemps attendue de l'engagement de la Malaisie envers le CPTPP, qui clarifiera la politique commerciale de la Malaisie sous le gouvernement du Pakatan Harapan.

La Malaisie et 10 autres pays - à savoir l’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam - ont signé le CPTPP en mars 2018.

Il faut que six pays sur onze le ratifient pour qu’il entre en vigueur. Jusqu'à présent, Singapour, le Mexique et le Japon l’ont ratifié. L'Australie et le Chili ont indiqué qu'ils feront de même d'ici la fin de l'année.

La question de la ratification de cet accord semble avoir été au centre des préoccupations des autorités malaisiennes au cours de ces dernières semaines. Selon des sources, plusieurs ministres sont pour l’accord, tandis que d'autres expriment des réserves. -VNA