Le PNUD salue les efforts du Vietnam dans la réduction des risques de catastrophe

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a salué les efforts du Vietnam pour minimiser l'impact des catastrophes naturelles. L'organisation a félicité le pays pour ses engagements forts et ses actions concrètes dans la mise en œuvre de la Révolution verte depuis la conférence COP26. ​

Vietnamplus  - Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a salué les efforts du Vietnam pour minimiser l'impact des catastrophes naturelles. L'organisation a félicité le pays pour ses engagements forts et ses actions concrètes dans la mise en œuvre de la Révolution verte depuis la conférence COP26.

Le PNUD salue les efforts du Vietnam dans la réduction des risques de catastrophe ảnh 1Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) salue les efforts du Vietnam pour minimiser l'impact des catastrophes naturelles.  Photo : Vietnamplus

Les efforts du Vietnam dans la révolution verte et sa réponse au changement climatique ont été hautement salués par la représentante résidente du PNUD, Ramla Khalidi. Elle a souligné que le PNUD continuera à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement vietnamien pour créer un Vietnam plus vert, plus durable et plus résilient.

La représentante résidente du PNUD a déclaré qu'en 2023, le monde a connu de nombreuses catastrophes naturelles catastrophiques. Ces dernières années, le Vietnam a également été confronté à des défis importants en raison de divers types d’événements météorologiques extrêmes à travers le pays.

Ces catastrophes, notamment les inondations, les glissements de terrain et les sécheresses, ont entraîné des pertes économiques substantielles, estimées entre 1 et 1,5 % du PIB du pays par an. Ils affectent particulièrement les groupes vulnérables tels que les pauvres, les quasi-pauvres, les minorités ethniques et ceux qui vivent dans des zones très sensibles à ces événements.

Ramla Khalidi a souligné l'importance de reconnaître que les activités humaines ont modifié les régimes d'écoulement et la couverture végétale, contribuant ainsi à la dégradation des structures du sol et des roches. Cela augmente la vulnérabilité aux dommages.

Avec une population proche de 100 millions d’habitants, le Vietnam est confronté à une pression croissante des activités socio-économiques sur l’environnement, ce qui pourrait contribuer aux catastrophes naturelles.

Elle a mentionné que le Vietnam a récemment connu une augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes, les glissements de terrain présentant des défis particulièrement complexes et dévastateurs. Contrairement aux ouragans et aux sécheresses, il est particulièrement difficile de prédire avec précision l’emplacement et la gravité des glissements de terrain et des crues soudaines.

Le PNUD salue les efforts du Vietnam dans la réduction des risques de catastrophe ảnh 2Ramla Khalidi - Représentante résidente du PNUD au Vietnam. (Photo : Vietnam+)

La représentant du PNUD a souligné le rôle crucial des médias, dont VietnamPlus, dans la promotion d'une réduction efficace des risques de catastrophe au Vietnam.

Elle a noté qu'à l'échelle mondiale, les médias jouent un rôle crucial dans la réduction et la gestion des risques de catastrophe grâce à la diffusion d'informations opportunes, de haute qualité et précises au public, et cela est également vrai au Vietnam.

Selon Ramla Khalidi, depuis la COP26, le Vietnam a démontré des engagements forts et pris des mesures spécifiques pour faire avancer la Révolution verte. À l’avenir, le PNUD maintiendra une collaboration étroite avec le gouvernement vietnamien, notamment aux niveaux central et provincial, pour soutenir la réalisation d’un Vietnam plus durable et plus résilient.

Le PNUD salue les efforts du Vietnam dans la réduction des risques de catastrophe ảnh 3Le PNUD recommande au Vietnam de donner la priorité au développement de moyens de subsistance durables. (Photo : Vietnam+)

À l’avenir, le Vietnam pourrait continuer de donner la priorité au développement de moyens de subsistance durables, à la construction de logements sûrs et à la mise en place d’infrastructures de santé capables de résister à de graves catastrophes.

Elle a suggéré que le Vietnam s'inspire des expériences d'autres pays pour améliorer l'application de solutions fondées sur la nature, telles que le reboisement des mangroves.

Dans les zones sujettes aux glissements de terrain et aux crues soudaines, le Vietnam a mis en œuvre une cartographie des risques dans les « points chauds » montagneux et a relocalisé les résidents vers des zones plus sûres. En outre, le pays a construit des logements et des écoles pour les groupes ethniques minoritaires.

En plus des efforts du gouvernement, les habitants doivent comprendre que la pression croissante des activités humaines telles que la déforestation, la construction, l'extraction illégale de sable, la construction de routes et d'autres activités provoque des changements dans les structures de la surface du sol, a-t-elle déclaré. Cela conduit à une instabilité accrue des terres, exacerbant ainsi le risque de glissements de terrain, en particulier lors de fortes pluies.

Le PNUD, en tant que « principale agence de soutien au Secrétariat du Partenariat de transition énergétique juste  (JETP) », a aidé le gouvernement à élaborer le PGR complet du JETP, lancé lors de la COP28. En 2024, le PNUD continuera de fournir un soutien opérationnel et technique au Secrétariat du JETP et aux groupes de travail concernés.

Dans les temps à venir, le PNUD collaborera également avec le Vietnam pour continuer à promouvoir l'utilisation des transports verts, en particulier dans les zones urbaines. Récemment, le PNUD et d’autres partenaires ont soutenu la transition vers l’utilisation de véhicules électriques pour la collecte et le transport des déchets, à titre d’exemple typique. Le PNUD soutiendra le dialogue politique et les initiatives visant à renforcer le cadre juridique sur les énergies renouvelables, les stations de recharge de batteries, les subventions...

Actuellement, le Vietnam reste le sixième pays le plus vulnérable aux impacts du changement climatique et des catastrophes naturelles. Par conséquent, à l’avenir, le PNUD maintiendra son soutien aux initiatives de renforcement de la résilience du Vietnam et s’engagera dans la mise en œuvre de solutions innovantes et intégrées.

Certaines activités principales comprennent la plantation de forêts de mangroves le long des rivières côtières, la construction de maisons résistantes aux tempêtes, de postes médicaux sûrs, la mise en place d'un système d'alerte précoce, le creusement d'étangs pour résister au changement climatique et la promotion de la sécurité alimentaire, la formation de la compétence des fonctionnaires communaux, et la fourniture d'un soutien sur les cadres politiques et juridiques (par exemple sur l'assurance contre les catastrophes naturelles). /.

Voir plus