Le PM Pham Minh Chinh parle de son pays et des liens avec la Roumanie

Au seuil de sa visite officielle en Roumanie les 20 et 21 janvier, le Premier ministre Pham Minh Chinh a accordé une interview aux médias roumains sur les expériences de développement du Vietnam, les politiques importantes du 13e Congrès national du Parti et les perspectives des relations entre le Vietnam et la Roumanie.

Bucarest (VNA) - Au seuil de sa visite officielle en Roumanie les 20 et 21 janvier, le Premier ministre Pham Minh Chinh a accordé une interview aux médias roumains sur les expériences de développement du Vietnam, les politiques importantes du 13e Congrès national du Parti et les perspectives des relations entre le Vietnam et la Roumanie.

Le PM Pham Minh Chinh parle de son pays et des liens avec la Roumanie ảnh 1Capture d’écran de l’interview du Premier ministre Pham Minh Chinh accordée à la presse roumaine. Photo : VNA

Il a passé en revue les étapes historiques importantes des près de 40 ans de rénovation au Vietnam, notamment une augmentation de plus de 53 fois de la taille de l’économie et une multiplication par 28 du revenu par habitant. Le taux de pauvreté est passé de 60% au début des années 1990 à 2,93% en 2023. Le Vietnam a atteint avant terme les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Le dirigeant vietnamien a ajouté que le pays se classait parmi les économies ayant des niveaux de développement similaires en termes de développement humain et qu’il jouait un rôle crucial dans les chaînes d’approvisionnement mondiales et régionales, étant l’une des 20 plus grandes économies du monde avec un réseau de 16 accords de libre-échange (ALE) signés et de 3 ALE en cours de négociation.

Il a noté que malgré les complexités mondiales au cours des dernières années, le Vietnam a maintenu une base macroéconomique stable, contrôlé l’inflation, promu la croissance économique, assuré des grands équilibres économiques et maintenu le budget de l’État, la dette publique et la dette extérieure en dessous des limites réglementées.

En 2023, des indicateurs clés tels que l’IPC, la croissance du PIB, l’excédent commercial et l’attraction des investissements directs étrangers (IDE) ont démontré de solides performances, en particulier dans le secteur agricole, contribuant de manière significative à la fois à la sécurité alimentaire nationale et à l’approvisionnement mondial.

Selon lui, ces réalisations significatives sont attribuées à divers facteurs et expériences pratiques, parmi lesquels cinq leçons remarquables.

Tout d’abord, il y a l’engagement ferme en faveur de l’indépendance nationale et du socialisme, qui constitue un principe fondamental aligné sur le chemin révolutionnaire du Vietnam et essentiel dans l’héritage idéologique du président Hô Chi Minh.

Deuxièmement, la révolution est celle du peuple, par le peuple et pour le peuple, le peuple étant placé au centre et considéré comme le sujet, la force motrice, l’objectif et la ressource la plus importante du développement.

Troisièmement, la leçon de la consolidation et du renforcement constants de l’unité : unité au sein du Parti, au sein du peuple, entre les groupes ethniques et unité internationale. L’unité est également un facteur fondamental pour obtenir le soutien et l’assistance des forces progressistes du monde entier en faveur de la démocratie, du progrès et de la paix.

Quatrièmement, il faut combiner la puissance de la nation avec la force de notre époque, la puissance nationale et la force internationale.

Cinquièmement, la bonne direction du Parti est le principal facteur déterminant du succès de la révolution vietnamienne.

Interrogé sur la façon dont le Vietnam parvient à harmoniser les idéaux communistes avec certains principes de l’économie de marché, il a déclaré que les réalisations significatives dans le développement d’une économie de marché à orientation socialiste et conforme aux idéaux communistes au Vietnam ces dernières années étaient principalement dues à une solide compréhension des principes marxistes-léninistes, la pensée Hô Chi Minh, leur application innovante aux conditions spécifiques du Vietnam et l’incarnation d’un esprit patriotique enraciné dans les traditions culturelles et historiques du pays.

Il a souligné que l’économie de marché d’orientation socialiste du Vietnam se caractérise par des principes de marché modernes, une intégration internationale et un fonctionnement efficace suivant les lois de l’économie de marché. Il est géré par un État de droit socialiste, dirigé par le Parti communiste du Vietnam (PCV), garantissant une orientation socialiste pour l’objectif d’un pays prospère, fort, démocratique, équitable et civilisé.

Le Premier ministre a déclaré que cette économie se caractérise par diverses formes de propriété, avec le secteur public jouant un rôle de premier plan, une consolidation et un développement continus des économies collectives et coopératives, et une contribution significative du secteur privé en tant que force motrice cruciale.

Encourager et développer les IDE font partie de la stratégie, comme en témoigne le fait que le Vietnam a attiré 36,6 milliards de dollars d’IDE en 2023, soit une augmentation de plus de 32% par rapport à 2022, même dans un contexte mondial difficile. Un tel succès démontre l’attractivité du Vietnam pour la communauté internationale des affaires et les investisseurs étrangers, a-t-il fait valoir.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a expliqué que dans l’économie de marché à orientation socialiste, l’État gère à travers des politiques, des lois, des stratégies et une planification, en utilisant les mécanismes de marché, les outils de marché et les lois de la valeur, de l’offre et de la demande et de la concurrence.

L’État régule ces facteurs de manière harmonieuse, libérant efficacement le potentiel de production et mobilisant et utilisant efficacement les ressources. L’État édicte et applique efficacement un système juridique, des mécanismes et des politiques visant à créer un environnement juridique transparent et équitable propice au développement des composantes et des entités économiques.

La réglementation de l’État vise à atteindre les objectifs de développement à chaque période, en reliant le développement économique à la réalisation du progrès social et de la justice, et en comblant les lacunes des mécanismes de marché, en garantissant un bénéfice équilibré, en créant un environnement et des conditions favorables pour un développement rapide et durable.

Concernant les décisions les plus importantes prises par le 13e Congrès national du PCV, en particulier les objectifs de développement à court et moyen termes du Vietnam, il a souligné que le 13e Congrès du PCV avait clairement défini l’objectif d’œuvrer pour que le Vietnam deviennent un pays en développement avec une industrie orientée vers la modernité et dépasser le niveau de revenu faible à moyen d’ici 2025, un pays en développement avec une industrie moderne et un niveau de revenu moyen supérieur d’ici 2030 et une nation développée à revenu élevé d’ici 2045.

Le chef du gouvernement vietnamien a déclaré que pour atteindre les objectifs stratégiques ci-dessus, le Vietnam se concentrait sur la construction des éléments fondamentaux d’un développement rapide et durable, à savoir la démocratie socialiste, l’État de droit socialiste et l’économie de marché à orientation socialiste.

Le pays promeut la mise en œuvre de trois percées stratégiques concernant le perfectionnement des institutions, le développement des ressources humaines et la construction d’un système d’infrastructures synchrone et moderne.

Le Vietnam construit une économie indépendante et autonome associée à une intégration économique internationale active et proactive, tout en se concentrant sur la mise en œuvre de politiques et de directives majeures dans tous les domaines à court, moyen et long terme.

Le dirigeant vietnamien a souligné les réalisations diplomatiques du pays, affirmant que dans l’esprit de «mettre de côté le passé, respecter les différences, promouvoir les points communs, regarder vers l’avenir», le Vietnam a orchestré un voyage de transformation, transformant les anciens adversaires en alliés inébranlables, remplaçant la confrontation par un dialogue constructif et évoluant vers un phare de guérison et de progrès.

Le Vietnam entretient désormais des relations diplomatiques avec 193 pays à travers le monde. Au sein de son cercle de 30 partenaires stratégiques et intégraux, cinq sont membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, sept appartiennent au G7 et 16 au G20, ce qui témoigne du rayonnement mondial du Vietnam, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a attribué ce succès à une politique extérieure profondément ancrée dans le sens pratique, héritant et faisant progresser le marxisme-léninisme et l’héritage diplomatique de Hô Chi Minh. Incarnée dans la métaphore du «bambou vietnamien : racines solides, tronc solide, branches flexibles», cette identité diplomatique reflète l’engagement inébranlable du Vietnam en faveur de l’autonomie, du bénéfice national et d’un esprit de solidarité, de gentillesse et de loyauté.

Cette politique extérieure, marquée par l’indépendance, l’autonomie, la paix, l’amitié, la coopération, le développement, la diversification, la multilatéralisation, l’initiative et l’intégration active, est mise en œuvre avec solidité, flexibilité et adaptabilité dans toutes les facettes de la gouvernance. L’approche dynamique du Vietnam, combinée à ses réalisations en matière de développement socio-économique et à son engagement inébranlable en faveur de la politique de défense des «quatre non», a élevé la position internationale du pays.

Alors que le paysage régional et mondial poursuit son évolution imprévisible, marquée par des défis sans précédent, les affaires étrangères du Vietnam sont confrontées à de nouvelles difficultés. Cependant, avec un souhait commun de collaborer avec d’autres pays et la communauté internationale, le Vietnam est prêt à contribuer de manière proactive, positive et efficace à la préservation d’un environnement pacifique, stable et propice à un développement rapide et durable, a-t-il déclaré.

Concernant les relations Vietnam-Roumanie, il a déclaré que le Vietnam et la Roumanie partageaient des relations d’amitié et de coopération traditionnelles de longue date et solides, florissantes depuis près de 75 ans.

Il a noté que la Roumanie est l’une des premières nations à reconnaître officiellement le Vietnam, apportant un soutien et une assistance inestimables dans la lutte du Vietnam pour l’indépendance et la réunification nationales, ainsi que dans son cheminement continu vers la construction et le développement de la nation.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a souligné qu’environ 4.000 cadres et experts vietnamiens ont été formés avec l’aide de la Roumanie, constituant un atout intellectuel important, crucial pour le progrès et la prospérité du pays.

Il a également souligné que la Roumanie avait joué un rôle actif en aidant le Vietnam dans les négociations sur l’Accord de libre-échange entre l’UE et le Vietnam (EVFTA), conduisant à la ratification et à la mise en œuvre de ce pacte. En outre, la Roumanie a été parmi les membres pionniers de l’UE à adopter l’Accord de protection des investissements UE-Vietnam (EVIPA), démontrant ainsi son soutien à une intégration économique renforcée entre le Vietnam et l’UE. Au plus fort de la pandémie de Covid-19, alors que la santé mondiale était en péril, la Roumanie s’est distinguée comme le premier pays de l’UE à fournir une aide vaccinale au Vietnam.

Le Vietnam tient en haute estime et est profondément reconnaissant pour l’aide opportune, généreuse et sincère apportée par le gouvernement et le peuple roumains, a-t-il déclaré.

Le chef du gouverment vietnamien a salué les réalisations socio-économiques notables de la Roumanie ces derniers temps, en particulier sa croissance économique soutenue malgré les incertitudes mondiales, qui se classe régulièrement parmi les échelons supérieurs de l’UE.

Il a noté que parallèlement aux réalisations de la Roumanie, les relations bilatérales avec le Vietnam connaissent des progrès substantiels dans plusieurs secteurs. Les échanges commerciaux ont presque doublé, passant de 261 millions de dollars en 2019 à 425 millions de dollars d’ici 2022. De plus, les deux pays ont signé un programme de coopération en matière d’éducation pour la période 2023-2026, approfondissant leur collaboration dans le domaine de l’éducation. Les échanges entre les peuples sont de plus en plus intenses à mesure que de plus en plus de touristes roumains explorent le Vietnam.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a affirmé qu’avec d’importantes opportunités de collaboration et un grand potentiel dans le cadre des liens traditionnels établis et cordiaux entre les deux pays, le Vietnam aspire à renforcer ses relations de coopération avec la Roumanie.

Le Vietnam veut renforcer la confiance politique en augmentant les échanges de délégations à tous les niveaux et par tous les canaux, intensifier la participation aux forums multilatéraux et régionaux, et créer de nouvelles étapes en matière de commerce et d’investissement, en les consolidant en tant que pierres angulaires des relations bilatérales.

Il a ajouté que le Vietnam souhaitait promouvoir la coopération dans les secteurs où la Roumanie possède une expertise et où le Vietnam a du potentiel, notamment l’éducation, la culture, la société civile, le travail et les domaines en plein essor tels que l’économie numérique, les économies vertes et circulaires, ainsi que dans les domaines de la science et de la technologie, de l’intelligence artificielle et des industries émergentes.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a également appelé au soutien continu du gouvernement roumain pour protéger les droits légitimes des travailleurs vietnamiens en Roumanie, faciliter les conditions propices à l’intégration de la communauté vietnamienne et à ses activités commerciales stables à long terme, et renforcer son rôle d’intermédiaire entre les deux nations.

Il a également partagé ses souvenirs de l’époque où il étudiait en Roumanie et travaillait à l’ambassade du Vietnam à Bucarest. Il s’est dit convaincu que cette visite donnera un nouvel élan à l’enrichissement, à l’approfondissement et au progrès pratique des relations amicales entre les deux pays. Une telle amélioration ne sert pas seulement les deux peuples, mais favorise également la paix, la coopération et le progrès à l’échelle régionale et mondiale, a-t-il conclu. – VNA

Voir plus