Le PM insiste sur la paix et le développement de la région

Lors du 24e Sommet de l'ASEAN, le PM a prononcé un discours sur la paix et le développement de la région.
Lors de la séance plénière du 24e Sommet de l'ASEAN qui a eu lieu le 11 mai au Myanmar, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a prononcé un discours sur la paix de la région, la création de la Communauté de l'ASEAN et son avenir, ainsi que les relations extérieures de l'association régionale.

S'agissant de la paix et de la sécurité dans la région, le Premier ministre a informé les participants des dernières évolutions en Mer Orientale. Selon lui, la paix, la stabilité, la sécurité, la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale sont gravement menacées.

Le 1er mai, la Chine a fait entrer une plate-forme de forage, des avions et plus de 80 bateaux, dont de guerre, dans les eaux du Vietnam. Elle a implanté cette plate-forme de forage 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et de la zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam. Les navires chinois ont attaqué des navires vietnamiens, causant des dommages matériels et blessant des membres d’équipage.

C'est la première fois que la Chine implante effrontément une plate-forme de forage non seulement sur le plateau continental mais aussi et surtout en pleine ZEE d'un pays membre de l'ASEAN. Cet acte est une violation évidente et grave du droit international, à savoir la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), outre la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) dont la Chine est signataire. Cet acte extrêmement périlleux a menacé et menace directement la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de la navigation maritime en Mer Orientale.

Le Vietnam a fait preuve de retenue et de bonne volonté en recourant à des échanges à différents échelons pour protester contre ces agissements et demander à la Chine de retirer immédiatement sa plate-forme et ses navires. La Chine n'a pas répondu à cette requête légitime et de bon sens, calomniant au contraire le Vietnam et poursuivant ses atteintes qui sont de plus en plus lourdes et dangereuses.

Le Vietnam attache une importance particulière à son amitié avec la Chine et fait toujours de son mieux pour la préserver et la développer, a souligné le Premier ministre, ajoutant que son pays souhaite régler les différends avec la Chine de manière pacifique et suivant le droit international, sur la base de l'égalité et du respect mutuel dans l'intérêt des deux peuples, ainsi que pour la paix et la stabilité dans la région comme dans le monde.

Cependant, le Vietnam proteste vigoureusement contre les atteintes à sa souveraineté et est déterminé à défendre celle-ci comme ses intérêts légitimes conformément au droit international, a déclaré Nguyen Tan Dung.

Le chef du gouvernement vietnamien a appelé les pays membres de l'ASEAN, mais aussi les pays du monde, tout comme les organisations internationales et les particuliers, à continuer de protester contre ces très graves agissements pour soutenir les exigences légitimes du Vietnam.

Devant cette situation particulièrement grave, il a demandé à l'ASEAN d’être plus solidaire encore et de réaffirmer les principes de la Déclaration en six points sur la Mer Orientale, ainsi que d’exiger de la Chine de respecter strictement le droit international, la CNUDM, et donc le plateau continental et les zones économiques exclusives des pays côtiers, d'observer la DOC, et, enfin, de négocier avec l'ASEAN le Code de conduite en Mer Orientale (COC) en vue d’une rapide entrée en vigueur.

Le Premier ministre vietnamien a aussi demandé à l'ASEAN de faire figurer ces points relatifs à la Mer Orientale dans la déclaration du Sommet et la déclaration de son président. Il a par ailleurs apprécié l'adoption le 10 mai par les ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN d'une déclaration sur la grave situation actuelle en Mer Orientale, laquelle témoigne de la solidarité, du rôle central et de la responsabilité de l'ASEAN pour la paix, la stabilité et la sécurité dans la région.

En matière de l'édification de la Communauté de l'ASEAN, Nguyen Tan Dung a insisté sur la nécessité de redoubler d'efforts afin d'assurer le rythme des travaux, de développer le rôle clé de l'ASEAN en vue de garantir la paix, la sécurité, la stabilité et le développement dans la région, ainsi que de faire face aux défis. Il est nécessaire que l'ASEAN ait une voix commune sur les questions liées directement à la paix et au développement de la région, promeuve le règlement pacifique des différends et du respect du droit international...

L'ASEAN doit renforcer les dialogues pour intensifier la confiance, bien exploiter les valeurs du Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC), la DOC et d'autres instruments importants... Il lui faut également continuer de consolider sa solidarité et son unité, promouvoir sa responsabilité pour l'intérêt commun de la région, et redoubler d'efforts pour mieux faire face aux défis de sécurité non traditionnelle, en termes d'environnement et d'épidémies notamment.

Concernant l'avenir de la Communauté de l'ASEAN après 2015, le Premier ministre a proposé que l'ASEAN définisse des objectifs plus élevés pour la connectivité régionale et ce, dans tous les trois piliers (politique-sécurité, économie, culture-société), mais aussi qu'elle oeuvre pour renforcer les liens en Asie de l'Est.

Nguyen Tan Dung a par ailleurs demandé à l'ASEAN d'intensifier sa coopération avec les partenaires, de développer son rôle clé dans le forum d'Asie de l'Est, d'élaborer un cadre de principes de conduite et de coopération pour cette région, similaire au Traité d'amitié et de coopération (TAC)... -VNA

Voir plus