Hanoi (VNA) - Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé de donner instruction à l’Association pour la standardisation et la protection des consommateurs du Vietnam (Vinatas) de rectifier une fausse nouvelle sur la qualité des produits de nuoc mam (saumure de poisson) et de sanctionner les infractions.

Le ministre et chef du bureau du gouvernement Mai Tiên Dung. Photo : VNA
Il a demandé aux ministères de l’Industrie et du Commerce, de l’Intérieur, et de l’Information et de la Communication de faire toute la lumière sur les fautes commises par Vinatas dans l’affaire de publication des informations sur la qualité des produits de nuoc mam, a fait savoir mardi soir 29 novembre à la presse le ministre et chef du bureau du gouvernement Mai Tiên Dung.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce devra donner instruction à Vinatas de rectifier une fausse nouvelle qu’elle a publiée sur la qualité des produits de nuoc mam, et de procéder à l’autocritique pour clarifier et sanctionner rigoureusement ses fautes.

Le ministère de l’Intérieur devra vérifier l’exécution des règles par Vinatas et de remettre en ordre à temps les imperfections constatées dans l’organisation et l’activité de cet organe, présider à la vérification de la personnalité légale de Vinatas concernant la mise en œuvre des activités de protection des consommateurs.

Le chef du gouvernement a demandé au ministère de la Sécurité publique d’ouvrir une enquête sur cette affaire et d’en publier au plus tôt les résultats.

Auparavant, Vinatas a présenté ses excuses sur l’information d’un examen de la qualité du nuoc mam, et reconnu que cette information n’est pas prudente, ni claire et indentifié l’arsenic à la notion d’ arsénolite.

A l’issue d’une mission intersectorielle d’inspection établie sur instruction du Premier ministre, l’Administration des produits alimentaires du Vietnam (VFA) relevant du ministère de la Santé a affirmé la sûreté des produits de nuoc mam de 82 établissements de production, tant artisanale qu’industrielle, sur le marché. – VNA