Le président du Vietnam, Truong Tân Sang, a travaillé mardi 1er avril à Hanoi avec le ministère de la Défense sur la situation et la défense des frontières.

Le général de corps d’armée Dô Ba Ty, chef d’état-major général de l’Armée populaire du Vietnam et vice-ministre de la Défense, et le général de division Vo Trong Viêt, commandant des gardes-frontières, ont informé le président de la situation aux frontières et des résultats de la réalisation des tâches de défense aux frontières de ces derniers temps.

A cette occasion, des responsables du ministère de la Défense et d’autres ministères et secteurs concernés ont discuté de la gestion et de la protection des frontières dans les temps à venir.

Ils ont souligné des problèmes concrets de défense des frontières, de densification des bornes frontalières, de la situation des îles et zones maritimes, de la lutte contre la criminalité et les catastrophes naturelles, de la gestion des entrées et sorties aux portes-frontières, ainsi que de recherche et de sauvetage. Ils ont également examiné les résultats de la mise en oeuvre des programmes de développement socioéconomique, de bien-être social, de lutte contre la pauvreté, ainsi que d’édification et de consolidation du système politique dans les localités des zones frontalières.

Les participants à cette séance ont considéré, en conclusion, qu'hormis quelques résultats insatisfaisants sur certains plans en raison, notamment, des conditions socioéconomiques modestes du pays et des zones frontalières, la défense de la souveraineté, la garantie de l’ordre politique et de l'ordre public dans les zones frontalières, maritimes et insulaires a été maintenue, sans porter atteinte au développement croissant des relations entre le Vietnam et ses voisins.

Les responsables du ministère de la Défense ont présenté au Parti et à l’État des requêtes afin que la défense des frontières soit mieux assurée afin de contribuer à la protection de la souveraineté nationale, mais aussi au maintien de la paix et de l’ordre en Asie du Sud-Est.

M. Truong Tân Sang a apprécié le ministère de la Défense, le commandement des gardes-frontières et des localités qui ont pris des options justes comme des mesures pour appliquer les accords de réglementation des frontières, faciliter la circulation des personnes à ces dernières, tout en luttant contre la criminalité...

Le président a également souligné que le Parti et l’État font grand cas du rôle de la population dans la défense des frontières, et qu'il faut exploiter son sens des responsabilités en matière d’édification et de renforcement des frontières.

Afin de défendre les frontières en cette période d’intégration, le Parti et l’État renforcent la coopération internationale pour régler les problèmes frontaliers, maritimes et insulaires en vue de créer un environnement stable et des frontières de paix.

Le président Truong Tân Sang a retenu les requêtes des responsables du ministère de la Défense et d’autres secteurs. Il a demandé aux administrations concernées d’accorder une priorité à l’amélioration du niveau de vie des populations locales, ainsi que de lier les tâches de développement économique à celles de défense des frontières en se fondant sur la participation de ces dernières.-VNA