Tokyo, 15 février (VNA) - Le partenariat Vietnam-Japon a pour objectif essentiel de contribuer à la paix et à la prospérité dans la région, a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe dans une interview exclusive accordée au directeur général de l'Agence vietnamienne d’Information (VNA) Nguyen Duc Loi, qui effectue une visite de travail au Japon.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe dans une interview exclusive accordée au directeur général de l'Agence vietnamienne d’Information (VNA) Nguyen Duc Loi en visite au Japon. Photo : VNA


Les deux pays entretiennent une coopération économique dynamique et des échanges économiques entre les deux peuples, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe, ajoutant que le Japon souhaitait collaborer avec le Vietnam pour résoudre les questions de défense et de sécurité, les problèmes régionaux et le développement économique.

Le Premier ministre japonais a déclaré qu'il était parlementaire de la Diète japonaise (Parlement japonais) depuis 25 derniers ans et que lors de sa première élection en tant que membre du Parlement, lui et d'autres parlementaires ont visité le Vietnam et ont reçu un accueil chaleureux de la part du gouvernement vietnamien. L’économie vietnamienne à cette époque se développait d’une façon dynamique grâce à la mise en oeuvre de politiques de réforme, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a dit qu'il s'était également rendu au Vietnam lors de son premier mandat en tant que Premier ministre en 2006. Jusqu'à présent, il s'est rendu à quatre reprises au Vietnam en qualité de Premier ministre japonais, a-t-il déclaré, ajoutant qu'il était heureux de voir ce développement dynamique du pays de l'Asie du Sud-Est.

Il a rappelé sa visite au Vietnam en novembre 2017, au cours de laquelle il avait été invité à Hoi An par le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. Les deux chefs de gouvernement se sont promenés autour de l'ancienne ville vietnamienne et ont visité le pont japonais, ainsi que de nombreux magasins où les Japonais faisaient du commerce dans l'Antiquité, à travers lesquels il a mieux compris l'histoire des échanges entre les deux pays.

Tout en partageant ses attentes sur le potentiel de développement des relations amicales et de coopération entre le Vietnam et le Japon, le Premier ministre japonais a déclaré que les relations bilatérales devaient également se renforcer mutuellement et être collaboratives.
Aux yeux des Japonais, le Vietnam est une nation industrieuse, intelligente et patiente au cœur chaleureux, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe, soulignant que le nombre de citoyens voyageant entre les deux pays s'élevait à 1,2 million, alors qu'il y a environ 300.000 Vietnamiens au Japon.

Il a grandement apprécié les Vietnamiens familiarisés avec la langue et la culture japonaises.

Le Premier ministre japonais espérait que davantage de travailleurs qualifiés vietnamiens viendraient travailler au Japon, sa nouvelle politique d'accueil des travailleurs étrangers prenant effet à compter du 1er avril 2019.

Alors que le Japon doit accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de 2020 à Tokyo, le Premier ministre Shinzo Abe a déclaré qu'il espérait que de nombreuses équipes sportives vietnamiennes se joindraient aux compétitions et qu'un grand nombre de Vietnamiens se rendraient au Japon pour assister à l'événement sportif.

Le dirigeant vietnamien a déclaré qu'il avait invité le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc à participer au sommet du G20 au Japon. Alors que le Vietnam assumera la présidence de l'ASEAN en 2020, les deux pays devraient coopérer pour résoudre les problèmes régionaux et mondiaux, a-t-il déclaré.

En ce qui concerne l'accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP), le Premier ministre Shinzo Abe a déclaré que la conclusion de l'accord était un résultat important et significatif pour promouvoir le libre-échange.

C’est aussi le résultat de l’étroite connectivité entre le Japon et le Vietnam, a-t-il dit, ajoutant que l’accord était très important et progressif pour le XXIe siècle car il couvrait de nombreuses questions telles que la protection de la propriété intellectuelle, les mécanismes du travail, l’environnement et la réglementation de la concurrence pour les entreprises d'État.

Grâce à cela, une nouvelle région économique sera construite sur la base de l'équité et de la liberté, a-t-il déclaré, ajoutant que la région Asie-Pacifique deviendrait un lieu propice à la création de ce modèle économique.

Il espérait que le Vietnam serait en mesure d'optimiser les avantages de l'accord pour développer davantage son économie et améliorer les conditions de vie de sa population.
Le Premier ministre japonais a également exprimé sa conviction que le CPTPP contribuera à promouvoir les échanges commerciaux et économiques entre le Vietnam et le Japon.

La région Asie-Pacifique, stable et pacifique, jettera les bases du développement de la paix et de la prospérité au Japon et au Vietnam, a-t-il déclaré. Le Japon souhaite coopérer avec toutes les nations, y compris le Vietnam, afin de créer conjointement une région libre et étendue pour la région Asie-Pacifique, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre japonais a également recommandé de populariser et de renforcer l'esprit de respect de la loi et de la liberté de navigation et de commerce, ainsi que de viser l'objectif de développement économique en renforçant la connectivité multinationale dans la région, en garantissant la paix et la stabilité grâce à l'application de la loi en mer, et au renforcement de l'aide humanitaire et du secours et de la capacité de sauvetage. – VNA