Kuala Lumpur, 17 août (VNA) - Le parlement malaisien a abrogé une loi contre les fausses nouvelles introduite en avril dernier par le gouvernement de l’ex-Premier ministre Najib Razak.

Photo d'illustrativon. Photo: Human Rights Watch

Le parlement a débattu jeudi 16 août d'une motion visant à abolir la loi pendant environ trois heures avant de la voter par un simple vote.

Le gouvernement de l’ex-Premier ministre Najib a obtenu une majorité simple en avril pour adopter le projet de loi 2018 contre les fausses nouvelles, qui prévoit des amendes allant jusqu’à 500.000 ringgits (123.000 dollars) et des peines de prison allant jusqu’à six ans.

Les critiques ont dénoncé la loi comme étant répressive et ont accusé M. Najib d'essayer de freiner la liberté d'expression avant les élections générales alors que son gouvernement essayait de faire taire des accusations de corruption et de mauvaise gestion.

Lors de la campagne électorale, la coalition Pakatan Harapan (Alliance de l'espoir) a promis d'abroger la loi si elle remportait les élections en mai. Cette coalition de l'ex-Premier ministre Mahathir Mohamad a obtenu 113 des 222 sièges du parlement.

La Malaisie figure parmi les premiers pays à avoir adopté une loi contre les fausses nouvelles, même si d'autres pays de la région, notamment Singapour et les Philippines, ont déclaré qu'ils envisageaient de s'y attaquer. -VNA