Photo: VNA

Hanoï (VNA) – Dans le contexte où bien des marchés traditionnels sont saturés et connaissent une baisse du pouvoir d’achat, l’exploitation des marchés du Moyen-Orient est une orientation stratégique pour le Vietnam, a estimé le Département des marchés d'Afrique et d'Asie.

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, le commerce entre le Vietnam et le Moyen-Orient a atteint 12,8 milliards de dollars en 2017, soit un bond de 17,4% sur un an. La balance commerciale a continué d’être excédentaire  pour le Vietnam, de 6,4 milliards de dollars.  

Les exportations nationales vers​ les marchés principaux de cette région sont estimées à 8,6 milliards de dollars (+11,98 %). Pour toute l'année, les exportations du Vietnam vers le Moyen-Orient se sont chiffrées à 9,6 milliards de dollars.

Le pays a exporté, pour l’essentiel, téléphones mobiles, ordinateurs et accessoires électroniques, produits aquatiques, chaussures et sandales, textile, riz, poivre, bois et articles en bois, noix de cajou, caoutchouc naturel, fruits et légumes, café.

Les importations nationales venant de cette région sont estimées à 3,2 milliards de dôngs,​ en tête matières premières.

Le Moyen-Orient est un marché ayant ​un pouvoir d'achat élevé, facile à satisfaire et très approprié aux capacités des entreprises vietnamiennes, a constaté Mme Nguyen Minh Phuong, représentante du Département des marchés d'Asie et d'Afrique relevant du ministère de l'Industrie et du Commerce.

Pour minimiser les risques, le ministère de l’Industrie et du Commerce a conseillé aux exportateurs vietnamiens d'élaborer des stratégies à long terme via le recrutement de cadres compétents, professionnels et ayant des connaissances sur la culture et les coutumes d’affaires de cette région.

En vue de favoriser les exportateurs, le gouvernement a ratifié le projet de développement des relations entre le Vietnam et le Moyen-Orient d’ici 2025. Le ministère de l’Industrie et du Commerce est en passe de perfectionner un programme d’action pour réaliser ce projet.

En outre, ledit ministère a mené régulièrement des programmes nationaux de promotion du commerce et des activités de recherche et d’orientation pour les entreprises, les aidant à accéder plus facilement au marché du Moyen-Orient. Il a également demandé aux services de commerce du Vietnam ​de suivre de près ​les évolutions du marché, de saisir les opportunités d’échanges commerciaux, de fournir des informations, d' organiser des événements de promotion et de présentation des produits vietnamiens à l’étranger. –VNA