Buenos Aires, 8 mars (VNA) - Le Marché commun du Sud (Mercosur) veut devenir l'un des principaux fournisseurs de produits alimentaires de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) dans 50 ans, a déclaré Rodolfo Caffaro, président de la Chambre de commerce Mercosur-ASEAN.

Photo d'illustration. Source: Reuters/VNA

S'exprimant lors d'une réunion le 7 mars à Asuncion avec le ministre paraguayen des Affaires étrangères Luis Alberto Castiglioni, M. Caffaro a souligné le potentiel commercial considérable des deux blocs et la nécessité de se rapprocher du grand marché de l'ASEAN.

Selon lui, avec 650 millions d'habitants et une croissance moyenne de 6,5% à 7% par an, la région de l'Asie du Sud-Est constituera un marché de consommation important dans les 50 prochaines années.

En outre, la région abritera près de 60% du groupe des pays à revenu intermédiaire du monde entre 2025 et 2030, ce qui, selon lui, créerait une pénurie de produits alimentaires, d'où des opportunités pour le Mercosur.

M. Caffaro a suggéré que le ministre Castiglioni travaille à accroître la présence diplomatique et à promouvoir les produits du Mercosur en général et du Paraguay en particulier en Asie du Sud-Est.

Il a affirmé son soutien aux efforts visant à établir et à élargir les relations commerciales entre le Mercosur et l'ASEAN.

Selon M. Caffaro, les deux parties devraient entamer des négociations sur des accords signés qui n'ont pas encore été concrétisés et développer des modèles de coopération entre acheteurs et vendeurs en tant que partenaires dans une chaîne de valeur mutuellement avantageuse.

Le Mercosur comprend l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay. De son côté, l'ASEAN réunit 10 pays, à savoir le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam. -VNA